Aller au contenu principal
Légumes transformés

Le recul de la restauration collective et commerciale a impacté la filière

La baisse de fréquentation de la restauration pénalise le marché de la transformation. Les légumes mélangés et secs ont été dynamiques, au détriment des mono-légumes.

Dans sa synthèse de septembre, FranceAgriMer déplore la baisse de fréquentation de la restauration (stable pour la restauration collective mais en diminution de 4 % pour la commerciale), ce qui pénalise les achats de légumes transformés. Les volumes se maintiennent grâce « à un taux d'utilisation de légumes transformés par repas à la hausse et à une augmentation de 2 % du nombre d'établissements acheteurs de légumes surgelés ». En légumes surgelés, les 255 500 t utilisées en 2012 sont équivalentes à 2011 et la répartition est globalement identique : 70 % des achats concernent les mono-légumes, 19 % les mélanges, 7 % les poêlées et 4 % les purées de légumes.

Cet article est réservé aux abonnés web Fruits & Légumes

Découvrez l'offre web Fruits et Légumes

Accès à tous les articles de la filière
Fruits et Légumes

Accès aux revues numériques sur PC, tablettes et smartphones

Accès newsletters Fruits et Légumes:
L'hebdo Filière
La bimensuelle Bio

Accès à l'ensemble des cotations
Fruits et Légumes

À lire aussi

  • Vignette
    Amorce d'une reprise

    Le marché des produits de saison a eu tendance à se réactiver, vendredi, à l’approche du we

  • Vignette
    un commerce attendu plus actif

    Le contexte s'annonce plus porteur pour les fruits et légumes de saison (asperge, con

  • Vignette
    Asperge

    Tendance: Les apports et les prix se sont stabilisés,

  • Vignette
    Carotte

    Tendance: Les derniers lots du Sud-Ouest ont été faci

  • Vignette
    Chou-fleur

    Tendance: Avec le déclin de la demande intérieure et la pers

  • Vignette
    Concombre

    Tendance: Le marché a conservé une bonne fluidité, su