Aller au contenu principal

Maine-et-Loire
Le Min d’Angers veut développer la distribution urbaine

Proche du centre-ville, le Min s'est d'emblée imposé dans le projet de plate-forme de mutualisation des livraisons alimentaires de la ville d'Angers.
© Sominval

Le marché d’intérêt national d’Angers-Vivy (143 M€ de chiffre d’affaires en 2018) devrait bientôt être doté d’une plate-forme de distribution urbaine mutualisée. La Sominval, gestionnaire du Min, vient de lancer un appel à manifestation d’intérêt sur ce sujet auprès des entreprises de logistique, en partenariat avec l’Aldev (agence de développement économique de la communauté urbaine Angers Loire Métropole). Les candidats ont jusqu’au 19 septembre pour déposer leur candidature. D’un à trois d’entre eux seront présélectionnés pour qu’ils remettent une offre de gestion déléguée de la plate-forme.

Face aux mutations profondes des flux logistiques du commerce, Angers Loire Métropole réfléchit depuis 2017 aux nouvelles formes de logistiques urbaines. Améliorer le fonctionnement urbain en cœur de ville était une priorité. Une première étude avait été menée à cette époque recueillant les attentes et les besoins des parties prenantes (entreprises, habitants). Cette analyse a mené en 2018 à la co-construction de solutions communes. La mise en place d’une plate-forme de mutualisation des livraisons alimentaires a été un des axes retenus. Du fait de sa position (proximité immédiate du centre-ville), le Min s’est légitimement imposé sur ce projet.

Les plus lus

« Contre toute attente j’ai rejoint l’aventure familiale dans la pomme de terre et j’y ai découvert un métier riche dont je partage les valeurs »

Joanny Dussurgey, dirigeant de l’entreprise de négoce Select’up, est depuis le 14 mai président du CNIPT pour 18 mois. Pour…

Artichaut : pourquoi l’ouverture prochaine d’une usine de transformation par Prince de Bretagne est une bonne nouvelle pour les producteurs bretons ?

Prince de Bretagne va ouvrir son usine de transformation de l’artichaut breton, à Calmez dans les Côtes d’Armor. A ce jour, il…

« Il n’y aura pas de dérogation pour ces molécules », a confirmé la ministre déléguée, malgré l'insistance des professionnels.
Endive : « il n’y aura pas de dérogation » pour les trois molécules qui vont être retirées, prévient la ministre Agnès Pannier-Runacher

Les producteurs d’endives restent sans solution, ni espoir de dérogation, pour désherber et lutter contre les pucerons, suite…

Le capteur Burkard permet une détection et un dénombrementdes spores de mildiou dans l’air.
Comment mieux contrôler le mildiou de l'oignon
Le pro­jet Orion a permis de tester plusieurs leviers pour contrôler le mildiou de l’oignon. Les adjuvants jouent un rôle…
Plusieurs références de fraises françaises en rayon en juin 2024
Retard des fraises françaises : les producteurs lancent un « appel urgent » à la GMS et aux consommateurs

Face à un pic de production de fraises françaises attendu en juin, l’AOPn Fraises Framboises de France lance un appel à la…

Fret ferroviaire : mort du train des primeurs Perpignan-Rungis ou arrêt temporaire ?

La liquidation de Fret SNCF met l’avenir du train des primeurs en grande incertitude. Le futur terminal mixte sur le Min de…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes