Aller au contenu principal

Le melon dans l’attente de paillages biodégradables transparents

Un essai de l’Acpel montre que sur les créneaux tardifs, les paillages biodégradables opaques actuellement proposés entraînent une baisse de rendement.

La pose des paillages biodégradables se fait désormais sans difficulté. © Acpel
La pose des paillages biodégradables se fait désormais sans difficulté.
© Acpel

Sur les créneaux tardifs, l’utilisation de paillages biodégradables suscite un réel intérêt de la part des producteurs. « Du fait des conditions climatiques, il y a alors plus de risques d’avoir un taux de souillure important des films de paillage, ce qui se traduit par des difficultés et des coûts supplémentaires pour le recyclage ou l’élimination des films, précise Anne Tercinier, de l’Acpel. Les producteurs seraient donc particulièrement intéressés par des paillages biodégradables pour ce créneau. » En 2020, l’Acpel a testé sur un créneau tardif quatre films biodégradables de 15 µm d’épaisseur, noirs (Samco, Oerlemans) ou fumés (Barbier, Agripolyane), comparés au témoin Polyéthylène 25 µm. « Les paillages transparents sont plus adaptés au melon, souligne Jean-Michel Lhote, de l’Acpel. Pour l’instant toutefois, les films transparents proposés ne répondent pas précisément à la norme NF EN 17033 qui s’applique désormais aux films biodégradables. » L’essai a été réalisé chez un producteur, sur une parcelle peu pierreuse, avec la variété Arum, la plantation a eu lieu le 24 juin et la récolte du 4 au 18 septembre. Il n’y a eu aucune difficulté de pose des paillages biodégradables ni de film perforé, malgré la faible épaisseur des films. En fin de culture, les films Barbier et Oerlemans étaient les plus évolués (15 à 25 % du sol visible). Les quatre paillages biodégradables testés ont par contre eu un impact sur la production, avec un développement des plantes plus faible et une moindre homogénéité. Le rendement a été significativement inférieur (18 à 22 t/ha contre 28 t/ha pour le témoin), du fait principalement d’un nombre de fruits noués inférieur et avec un léger retard d’entrée en production. Les fruits du film Agripolyane ont également présenté un taux de sucre plus faible. Une présence plus importante de paillettes sur les fruits a par ailleurs été notée avec les films Barbier et Samco. « En fin de saison, le réchauffement du sol est important et les films biodégradables opaques actuellement proposés ne semblent pas assez thermiques, ce qui se traduit par des rendements inférieurs, analyse Jean-Michel Lhote. Pour ces créneaux tardifs mais aussi pour les créneaux précoces, également sensibles aux températures de sol, la mise à disposition de films transparents répondant à la norme NF EN 17033 serait donc intéressante. »

A lire aussi : 8 bonnes pratiques d’utilisation des films de paillage biodégradables

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Dégâts de gel : déjà une « annus horribilis » pour les arboriculteurs
Les nuits de gel de la semaine du 5 avril ont causé d’important dégâts principalement en arboriculture et viticulture. Tous les…
Le vanillier s'adapte bien à l'agroforesterie, en Guadeloupe, et produit des gousses capables de rivaliser avec ses homologues de l'Océan indien. © D-L Aubert-DAAF Guadeloupe
Guadeloupe : la vanille se cultive en sous-bois
Quelques agriculteurs ont décidé de relancer la culture de la vanille dans les sous-bois en Guadeloupe, grâce à des concessions…
Hélène Darroze et Guillaume Gomez, ambassadrice et parrain de l’Année internationale des fruits et légumes
Interfel a présenté en visioconférence le 31 mars quelques lignes directrices de son programme pour soutenir l’Année…
Dégâts de gel dans l’Hérault : les températures étaient trop froides...
Les nuits des 6 et 7 avril, dans l’Hérault, les températures ont chuté jusqu'à -8°C et des parcelles d’arbres fruitiers et de…
L’AOP Pêches et Abricots de France dévoile ses nombreux axes de travail pour 2021
Campagne de communication commune avec l’ANPP sur Vergers Ecoresponsables, Plan Qualité Abricot, et expérimentation grandeur…
La combinaison disques émotteurs et sarcleuse à doigts est idéale sur verger plat. © La Morinière
3 combinaisons d’outils de désherbage en verger pour gagner du temps
Afin de gagner du temps et de l’efficacité de désherbage en verger, des combinaisons d’outils ont été testées à la Morinière.…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes