Aller au contenu principal

Rhône-Alpes
Le marché de Lyon-Corbas aborde l’avenir avec détermination

Le marché de gros lyonnais a accueilli plus de 800 convives le 28 septembre pour fêter comme il se devait les dix ans de sa création.

2145 pommes Pink Lady ont été nécessaires pour composer une impressionnante sculpture fruitière, œuvre des MOF primeurs.
© Cofruly

Le 28 septembre, le carreau des producteurs du marché de gros de Lyon-Corbas a été transformé le temps d’une soirée en une grande salle de gala : il fallait bien cela pour installer les 800 invités venus commémorer les dix ans du marché de gros. C’est en effet en 2009 que les grossistes installés dans le quartier Perrache en centre-ville déménageaient sur leur nouveau site de Corbas. « Leur nouveau site », car à cette époque, Lyon innovait en créant le premier marché de gros privé (bien après, il sera suivi par celui de Caen ; le marché de gros de Lomme est aussi engagé dans une privatisation partielle).

Aujourd’hui, le marché de gros de Lyon-Corbas accueille 2 000 clients, commercialise 300 000 t par an sur 35 000 m2 de surface de vente, le tout pour un chiffre d’affaires de 320 M€. « Le monde évolue et les modes de consommation aussi, a déclaré Christian Berthe, président du marché dans son discours. Il n’existe pas d’alternative autre qu’un lien fort et pérenne entre la production et le stade de gros. Il y a dix ans, en décidant de quitter Perrache pour le site de Corbas, nous sommes sortis de notre zone de confort. Cela a été un engagement collectif et altruiste. Nous sommes prêts aujourd’hui à nous lancer ensemble dans le projet Corbas 2.0. »

Des projets pour l’avenir

Deux sujets portent l’évolution à venir du marché de gros lyonnais : digitalisation et dernier kilomètre. Sur le premier point, le marché va prochainement lancer un portail spécifique pour ses clients : il ne s’agira pas d’une marketplace, mais d’un outil opérationnel leur permettant de passer commandes, payer, éditer le bon de livraison… Un peu comme certaines entreprises l’ont développé (cf. FLD Mag de décembre 2017) mais au niveau d’un marché entier. L’autre axe, celui de la distribution du dernier kilomètre, pourrait voir la construction de petits entrepôts dédiés aux clients leur permettant de conserver temporairement leurs marchandises sur le marché, et le développement de véhicules propres pour la livraison. Dix ans après sa création, le marché de gros Lyon-Corbas a encore bien des projets.

Digitalisation et dernier kilomètre : deux axes que Lyon-Corbas entend développer dans un futur proche.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

L’alimentation locale, réel changement ou fausse tendance ?
Alimentation locale, circuit court, mondialisation contre souveraineté alimentaire… Cette tendance s’est-elle réellement…
En médaillon, Guillaume Brisard compte installer à terme une trentaine de moutons Shropshire pour gérer l'enherbement de ses vergers. © A. Lasnier
Guillaume Brisard adopte l’éco-pâturage dans ses vergers
Guillaume Brisard, arboriculteur en Indre-et-Loire, a installé une douzaine de moutons dans ses vergers de pommiers et poiriers…
Les Mannoni, père et fils, produisent environ 2 500 tonnes de melons par an, sur le secteur de Tarascon et Arles. © E.Delarue
Serge Mannoni, producteur de melons dans les Bouches-du-Rhône : « melonnier, c’est un métier »
45 ans après son installation, Serge Mannoni a transmis son métier de melonnier à ses trois fils. Une passion partagée qui se…
Pommes et poires : trop tôt pour un bilan chiffré après les dégâts de gel
Le froid exceptionnel de début avril a impacté les productions de pommes et de poires. Selon l'Association nationale pommes…
Koki a signé plusieurs partenariat pour développer le verger de noisetiers en France et s'assurer des débouchés. © Koki
Noisette : un partenariat entre Unicoque et Ferrero
La forte demande du marché de la noisette industrie, consolidée par un partenariat avec Ferrero, dynamise la production de…
Demain La Terre veut amplifier sa visibilité auprès du grand public
L’association, riche de projets et de nouveaux adhérents, prévoit d’étoffer encore davantage sa gamme et met le paquet sur la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes