Aller au contenu principal
Agriculture biologique

Le maïs doux, victime du changement climatique ?

Maîtriser la culture de maïs doux pour le frais en agriculture biologique est parfois difficile pour les maraîchers. Une solution, l’emballage sous vide.

« Du maïs doux pour consommer en frais, nous en semons de moins en moins », affirme Pierre-André Crossouard, pratiquant l’agriculture biologique au Louroux Béconnais près d’Angers. Selon ce maraîcher, qui envoyait à la fin des années 80 une palette de maïs doux frais à Rungis contre quelques colis aujourd’hui, les prix cassés il y a une quinzaine d’années ont eu raison de ce légume gourmand de soleil. Avec le développement des insectes comme la pyrale et des saisons estivales maussades, la production est mise à mal. Seulement trois ou quatre épis sur dix sont commercialisables, faute d’être correctement remplis.

Cet article est réservé aux abonnés web Fruits & Légumes

Découvrez l'offre web Fruits et Légumes

Accès à tous les articles de la filière
Fruits et Légumes

Accès aux revues numériques sur PC, tablettes et smartphones

Accès newsletters Fruits et Légumes:
L'hebdo Filière
La bimensuelle Bio

Accès à l'ensemble des cotations
Fruits et Légumes

À lire aussi

  • Vignette
    Amorce d'une reprise

    Le marché des produits de saison a eu tendance à se réactiver, vendredi, à l’approche du we

  • Vignette
    un commerce attendu plus actif

    Le contexte s'annonce plus porteur pour les fruits et légumes de saison (asperge, con

  • Vignette
    Asperge

    Tendance: Les apports et les prix se sont stabilisés,

  • Vignette
    Carotte

    Tendance: Les derniers lots du Sud-Ouest ont été faci

  • Vignette
    Chou-fleur

    Tendance: Avec le déclin de la demande intérieure et la pers

  • Vignette
    Concombre

    Tendance: Le marché a conservé une bonne fluidité, su