Aller au contenu principal

Raisin
Le Chasselas de Moissac AOP promet cette année une « qualité exceptionnelle »

Les récoltes sont attendues pour la deuxième quinzaine d’août selon le Syndicat qui annoncent des volumes normaux.

La récolte du Chasselas de Moissac AOP est attendue pour la deuxième quinzaine d’août, a indiqué le Syndicat dans un communiqué du 25 juillet.

A date, c’est une « très belle année qui s’annonce » avec des fruits « d'une qualité exceptionnelle et d'une maturité optimale » et un profil 2022 qui devrait être « très suave et gourmand ». « L'acidité sera arrondie par les fortes chaleurs et les arômes promettent d'être délicats et subtils », précise le Chasselas de Moissac.

Côté volume, le Syndicat s'attend à une année normale, aux alentours de 3 500 t. L'année 2021 avait enregistrée une production extrêmement faible avec seulement 1 944 t.

L'appellation Chasselas de Moissac AOP compte 205 exploitations sur 424 hectares. Et initiée en 2020, la démarche HVE regroupe désormais 90 chasselatiers et 240 ha (un peu plus de 50 % des surfaces en AOP).

 

Une qualité liée à la météo de l’année

Le début de saison a été marqué par un épisode de gel de très forte intensité au tout début de la végétation et les dégâts se sont avérés bien moins importants que ce qui était craint.

Sur le reste de la saison, le beau temps chaud et sec a favorisé la floraison et les cycles végétatifs se succédant à un rythme rarement observé.

A fin juillet, le chasselas, en cours de véraison, présente une qualité sanitaire irréprochable. Les épisodes caniculaires, très court, ont éloigné tous risques de maladies.

 

Communication : une présence sur les réseaux sociaux renforcée

Avec plus de 16 000 abonnés sur sa page Facebook, le Chasselas de Moissac AOP touche déjà une cible jeune. Afin de faire connaître encore plus largement à cette cible le produit, sa présence sur les réseaux sociaux va être renforcée avec la création d’une page sur Instagram.

Ces pages Facebook et Instagram seront animées avant, pendant et après la saison, avec des contenus valorisant les chasselatiers, le produit et les recettes, mais aussi des jeux concours. Objectif : véritablement faire connaître le produit et le terroir au plus grand nombre.

Le Chasselas de Moissac est le premier fruit frais à avoir obtenu une AOP et est inscrit à l'Inventaire National du Patrimoine Culturel Immatériel depuis 2017.

Les plus lus

Colère des agriculteurs français : en Espagne, le secteur dénonce l’entrave à la circulation de ses camions de fruits et légumes

La Fédération espagnole des producteurs et exportateurs de fruits et légumes a dénoncé dans un communiqué en fin de semaine…

Tomates bio espagnoles : pourquoi Ségolène Royal se trompe de combat

Des accusations de « faux bio » de la part de Ségolène Royal pour leurs tomates bio sur une chaîne de TV ont empiré…

Virginie Boisseau et Mickaël Girard veulent développer et rationaliser leurs débouchés.
« Nous avons développé les légumes pour améliorer la rentabilité de l’exploitation »

Installés près d’Angers, Mickaël Girard et Virginie Boisseau ont fait le choix des légumes bio et de la vente directe pour…

Lors de la signature du partenariat entre Sikig et Maïsadour le 16 janvier : Julien Pedelucq, président directeur général du groupe SIKIG, Michael Dolet Fayet ...
Plantations de kiwi dans les Landes : quels sont les objectifs de Maïsadour et Sikig ?

Le partenariat entre Maïssadour et Sikig a pour but de développer la culture du kiwi dans les Landes et de proposer une…

90 % des vergers de Blue Whale sont protégés par des filets de protection anti-grêle. En revanche la couverture anti-gel ne représente que 55 % des surfaces.
Rencontres Blue Whale : le changement climatique et la gestion de l'eau s'invitent aux débats

Avec les premières Rencontres Blue Whale, le groupement de producteurs s’est donné une feuille de route pour appréhender les…

Tavelure sur une feuille de pommier
Tavelure : quelle est cette piste de recherche innovante contre la maladie numéro 1 du pommier ?
Une piste de recherche actuellement à l’étude contre la tavelure, principale maladie du pommier, repose sur la combinaison d’une…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes