Aller au contenu principal

Le basilic risque gros face au mildiou

Les dégâts croissants de mildiou préoccupent les professionnels. Chambre d’agriculture, Iteipmai et semenciers cherchent des solutions alternatives à une protection chimique de plus en plus restreinte.

En conditions favorables, le mildiou peut affecter 70% à 80% de la production. © Iteipmai

Le mildiou du basilic est la cause de dégâts de plus en plus fréquents en maraîchage de plein champ et sous tunnel. « La situation est assez catastrophique dans toutes les régions de production française et en Italie, surtout en agriculture biologique et sur le type Genoves », s’alarme Corinne Pons de la Chambre d’agriculture des Alpes-Maritimes. « En conditions favorables, 70 % à 80 % de la production peuvent être affectés », indique l’Iteipmai (Institut technique des plantes à parfum, médicinales et aromatiques). Les principaux dégâts s’observent en juin et juillet. « Mais en avril, j’ai déjà des producteurs qui m’ont appelée cette année », indique la technicienne.

Cet article est réservé aux abonnés web Fruits & Légumes

Découvrez l'offre web Fruits et Légumes

Accès à tous les articles de la filière
Fruits et Légumes

Accès aux revues numériques sur PC, tablettes et smartphones

Accès newsletters Fruits et Légumes:
L'hebdo Filière
La bimensuelle Bio

Accès à l'ensemble des cotations
Fruits et Légumes

À lire aussi

  • Vignette
    Amorce d'une reprise

    Le marché des produits de saison a eu tendance à se réactiver, vendredi, à l’approche du we

  • Vignette
    un commerce attendu plus actif

    Le contexte s'annonce plus porteur pour les fruits et légumes de saison (asperge, con

  • Vignette
    Asperge

    Tendance: Les apports et les prix se sont stabilisés,

  • Vignette
    Carotte

    Tendance: Les derniers lots du Sud-Ouest ont été faci

  • Vignette
    Chou-fleur

    Tendance: Avec le déclin de la demande intérieure et la pers

  • Vignette
    Concombre

    Tendance: Le marché a conservé une bonne fluidité, su