Aller au contenu principal

Industrie
L'avenir de la fécule française se joue maintenant

Les professionnels demandent au ministère de prendre en compte l'avenir du secteur fécule à l'occasion de ses ultimes arbitrages consécutifs à la nouvelle Pac 2014-2020.

La filière française de pommes de terre de fécule met la pression avant les ultimes arbitrages que le ministre de l'Agriculture doit décider à la suite de la réforme de la Pac adoptée en juin dernier. « Pour accompagner la montée en puissance des nouveaux marchés de la fécule, dont les effets sont pleinement attendus pour 2020, la filière a demandé à l'Etat français un soutien couplé à la production de pommes de terre féculière dans le cadre des dispositions de la nouvelle Pac », rappelle le GIPT dans son communiqué du 4 octobre dernier. Pascal Foy, président du GIPT, avait déjà prévenu en décembre 2012 : « La filière pomme de terre française dans son intégralité n'est pas à l'abri de dommages collatéraux et d'effets dominos dont on ne peut aujourd'hui soupçonner l'ampleur des répercussions. » Avec la nouvelle Pac, en effet, plus rien ne distingue en Europe une pomme de terre de fécule et une pomme de terre de consommation.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Dégâts de gel : déjà une « annus horribilis » pour les arboriculteurs
Les nuits de gel de la semaine du 5 avril ont causé d’important dégâts principalement en arboriculture et viticulture. Tous les…
Le vanillier s'adapte bien à l'agroforesterie, en Guadeloupe, et produit des gousses capables de rivaliser avec ses homologues de l'Océan indien. © D-L Aubert-DAAF Guadeloupe
Guadeloupe : la vanille se cultive en sous-bois
Quelques agriculteurs ont décidé de relancer la culture de la vanille dans les sous-bois en Guadeloupe, grâce à des concessions…
Hélène Darroze et Guillaume Gomez, ambassadrice et parrain de l’Année internationale des fruits et légumes
Interfel a présenté en visioconférence le 31 mars quelques lignes directrices de son programme pour soutenir l’Année…
Dégâts de gel : la filière abricot très affectée, la pêche s'en sort mieux
L'AOP Pêches et Abricots de France dresse un premier bilan très provisoire des épisodes de gel sur les deux filières, en fonction…
Dégâts de gel dans l’Hérault : les températures étaient trop froides...
Les nuits des 6 et 7 avril, dans l’Hérault, les températures ont chuté jusqu'à -8°C et des parcelles d’arbres fruitiers et de…
L’AOP Pêches et Abricots de France dévoile ses nombreux axes de travail pour 2021
Campagne de communication commune avec l’ANPP sur Vergers Ecoresponsables, Plan Qualité Abricot, et expérimentation grandeur…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes