Aller au contenu principal

Début de campagne
L’asperge française fait son entrée sur les étals avec quinze jours d’avance

Avec une production stable de 18 000 t, les producteurs d’asperges français ont mis l’accent sur le dossier de la compétitivité face à d’autres origines et militent pour la qualité.

 Grâce aux conditions climatiques favorables et à la hausse des températures, les premières asperges des Landes ont été récoltées. D’après Christophe Paillauge, président de l’Association nationale asperge, « leur arrivée sur les étals est imminente, avec quinze jours d’avance. Les volumes devraient ensuite monter en puissance avec l’arrivée de la production du Val de Loire jusqu’à la semaine de Pâques où se situe le pic de consommation de la saison ». Alors que les surfaces cultivées en asperges ont diminué de 37 % entre 2000 et 2010, et que le nombre d’exploitations a chuté de 42 % sur la même période, la production française reste stable à 18 000 t. Mais aujourd’hui, l’asperge française est en phase de reconquête, profitant des difficultés économiques et de la baisse de l’offre en provenance de Grèce et d’Espagne.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Le tomato leaf curl New Delhi virus (ToLCNDV) est un organisme de quarantaine au niveau européen, ce qui implique l’obligation de déclaration. © OEPP
Melon : le nouveau virus ToLCNDV sera à surveiller en 2021
Le tomato leaf curl New Delhi virus (ToLCNDV) a été identifié dans quatre parcelles de courgette du sud de la France en septembre…
L’idée d’une aquaponie «commerciale» a émergé en France au travers du programme de recherche de l' Itavi et divers projets privés.  © ITAVI
Un essai prometteur sur la culture de tomate en aquaponie
L’aquaponie produit des poissons et des légumes. Un essai de l’Itavi a permis de produire des tomates sans apport d’engrais…
« 20% des légumes sont destinés aux restaurants qui pourront notamment valoriser les légumes non vendables en frais », expliquent Maxime Lefebvre (à gauche) et Christophe Godineau.   © Véronique Bargain - FLD
Maraîchers et restaurateurs créent une coopérative à Nantes
En région nantaise, les salariés d’un restaurant et des maraîchers ont créé une SCIC (société coopérative d’intérêt collectif)…
plateforme frais er local
Lancement de la plateforme « Frais et local »

A l’occasion de ses vœux à la presse le 12 janvier, le ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie, a présenté la…

Le Synabio veut aller plus loin que la réglementation
Le Synabio a publié dix-neuf indicateurs de progrès pour que les entreprises aillent plus loin que la réglementation en termes de…
L’image de Bonduelle au plus haut sur les réseaux sociaux

Agence conseil en stratégies de contenus, Ultramedia édite un baromètre qui classe les plus grandes…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes