Aller au contenu principal

Restauration directe
L’application du GEMRCN, grand thème de la 20e journée du CCC

Depuis la LMA, Bruno Le Maire a introduit une réglementation spécifique sur les normes nutritionnelles dans la restauration collective. Mais les décrets se font attendre.

Depuis la LMA, les recommandations nutritionnelles en restauration collective devraient être obligatoires. Seulement voilà, il manque les décrets d’application. Et le dossier semble éminemment politique. C’est dans ce contexte que le CCC lors de sa 20e  journée de rencontres avait décidé de faire le point sur le GEMRCN. Autour de la table, la DGAL, la FCPE, le Cena*, le Geco (les industriels) et UFC-Que Choisir. Les débats ont tourné autour des sanctions possibles. «Nous sommes en train de construire le contrôle, a déclaré Paul Mennecier, de la DGAL. Nous formons nos inspecteurs aux règles du GEMRCN. La sanction est inscrite dans la loi L230-5.Quand on ne respecte pas les règles, il y a une première mise en demeure par le préfet. A l’expiration du délai, il y a alors deux choses, possibilité d’un rattrapage et affichage des résultats de contrôle dans l’établissement concerné.»  Pour autant dans la salle des voix s’élèvent, « on nous a parlé de sanctions pénales ! » Marie-Christine Labarthe, du Cena préfère dire : « la formation est obligatoire, c’est comme un permis à points ». Une métaphore que certains jugent mal choisie. «Nous préférerions une mobilisation des acteurs de la restauration pour la mise en œuvre. Il nous faudrait plutôt travailler sur un vrai projet de restauration », a soulevé le représentant d’un syndicat intercommunal d’Ile-de-France. Un discours que n’entend pas Jean-Jacques Hazan à la FCPE : « Le GEMRCN est le long héritier de plusieurs circulaires dont la première date de 2001. Donc le moratoire a 10 ans déjà ! Pour changer les choses, il faut impliquer les cuisiniers, les politiques et la place des parents n’est pas négligeable. Quant à la sanction, il me semble que nous devons cela à nos enfants. » Côté calendrier,  le CCEN** a voté le 6 janvier dernier par la négative cette demande législative, alors que le Parlement la soutient. L’UFC-Que choisir a écrit au 1er ministre, la réponse est attendue. Le CCC indique que le 1er décret porterait sur la restauration scolaire, parution au 1er trimestre 2011 et une application au 1er janvier 2012. Les dates paraissent peu envisageables...

*Cena : Club Experts Nutrition et Alimentation
**CCEN : Commission consultative d’évaluation des normes.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Le marketing alimentaire peut-il être "responsable" ?
Comment impulser une démarche responsable dans le secteur agroalimentaire ? Le marketing alimentaire peut-il être responsable ?…
« L’intérêt pour nous de la serre est de protéger les cultures du Mistral », témoignait Julien Bernard aux invités de Légumes de France. © RFL
Des légumes sous serre photovoltaïque pour la vente directe
Légumes de France a organisé mi-octobre une visite de la serre photovoltaïque d’un de ses adhérents.
Du bio et des allégations “sans” aux labels Climat : les nouvelles priorités du consommateur
Le consommateur veut désormais plus que du bio. La crise de la Covid-19 et le changement climatique ont accéléré les nouvelles…
Comment valoriser l’agroécologie, attendue par un consommateur qui n'est pas prêt à payer plus ?
Sans pesticide de synthèse, HVE, Global Gap… Comment valoriser ces produits agroécologiques, plus chers à produire, auprès des…
Asperge : une campagne 2020 atypique qui a recruté de nouveaux consommateurs
Des volumes d'asperges commercialisés en baisse, mais une consommation en hausse, à conforter en 2021 par des…
Alain Alarcon Banagrumes
Banagrumes lance Orlana, une marque pour les fruits et légumes conventionnels « avec un plus »

Le grossiste rungissois Banagrumes vient de lancer une nouvelle marque Orlana. Celle-ci s’adresse aux fruits et légumes…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes