Aller au contenu principal

Demande d'aide pour la filière
L'Afidol propose un plan de soutien oléicole

Des mesures adaptées “aux spécificités de la filière” ont été suggérées au ministère de l'Agriculture.

Suite à la campagne catastrophique pour l'oléiculture française, liée à l'explosion des populations de mouches de l'olivier, l'interprofession a été reçue le 17 décembre par Sébastien Couderc, conseiller du ministre de l'Agriculture pour les productions végétales. L'Afidol a présenté un état chiffré des pertes enregistrées par les différentes familles oléicoles, qui s'est aggravé depuis les premières estimations.

Pour l'ensemble de la filière, les pertes directes s'élèvent entre 31 et 33 M€ en raison d'une récolte réduite à 30 % des volumes moyens. Pour les oléiculteurs professionnels, les pertes de chiffres d'affaires hors taxes avoisineront les 15 M€. Le montant est à peu près égal, 15 à 17 M€ de pertes de marge brute hors taxes pour les ateliers de transformation. Enfin, pour les organisations professionnelles (Afidol, Inao, ODG, organismes de contrôles), le manque à gagner sur les cotisations est évalué à 1 M€.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Le marketing alimentaire peut-il être "responsable" ?
Comment impulser une démarche responsable dans le secteur agroalimentaire ? Le marketing alimentaire peut-il être responsable ?…
« L’intérêt pour nous de la serre est de protéger les cultures du Mistral », témoignait Julien Bernard aux invités de Légumes de France. © RFL
Des légumes sous serre photovoltaïque pour la vente directe
Légumes de France a organisé mi-octobre une visite de la serre photovoltaïque d’un de ses adhérents.
Comment valoriser l’agroécologie, attendue par un consommateur qui n'est pas prêt à payer plus ?
Sans pesticide de synthèse, HVE, Global Gap… Comment valoriser ces produits agroécologiques, plus chers à produire, auprès des…
Asperge : une campagne 2020 atypique qui a recruté de nouveaux consommateurs
Des volumes d'asperges commercialisés en baisse, mais une consommation en hausse, à conforter en 2021 par des…
Alain Alarcon Banagrumes
Banagrumes lance Orlana, une marque pour les fruits et légumes conventionnels « avec un plus »

Le grossiste rungissois Banagrumes vient de lancer une nouvelle marque Orlana. Celle-ci s’adresse aux fruits et légumes…

Les carottes de Noriap sont mises en marché par Kultive sous la marque "Carottes Ch'tis".  © Noriap
Noriap se lance dans la carotte pour le marché du frais
Après un test considéré comme concluant par la coopérative picarde, les surfaces sont appelées à doubler pour la prochaine…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes