Aller au contenu principal

Bio
La Vie Claire progresse plus vite que le marché du bio spécialisé

L’enseigne, qui a fêté ses 70 ans l’année dernière, revendique une bonne année 2018. Les fruits et légumes frais, en belle progression, sont un incontournable de son offre.

Brigitte Brunel Marmone, présidente du directoire de La Vie Claire.
© Julia Commandeur - FLD

La Vie Claire, 2e enseigne spécialisée bio du marché, se targue d’une bonne année 2018. En conférence de presse le 19 février, Brigitte Brunel Marmone, présidente du Directoire, a annoncé un chiffre d’affaires de l’entreprise La Vie Claire de 215,5 M€ (+14 %). Il était de 98 M€ il y a quatre ans. Le chiffre d’affaires du réseau a, lui, atteint 300 M€, soit une progression de 12 % sur un an, là où le marché de la distribution bio spécialisée ne devrait être en croissance “que” de 8 %. En 2019, La Vie Claire ambitionne une croissance du chiffre d’affaires du réseau de +14 %. Pour comparaison, le développement du marché bio en grande distribution est de +20 % en 2018, ainsi qu’en 2017. « Depuis deux ans, la grande distribution progresse plus que les magasins spécialisés, confirme Brigitte Brunel Marmone. Le développement du bio se fait par l’accroissement de l’offre, qui est de +25 % et +26 % en GMS en 2017 et en 2018 ».

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

L’alimentation locale, réel changement ou fausse tendance ?
Alimentation locale, circuit court, mondialisation contre souveraineté alimentaire… Cette tendance s’est-elle réellement…
En médaillon, Guillaume Brisard compte installer à terme une trentaine de moutons Shropshire pour gérer l'enherbement de ses vergers. © A. Lasnier
Guillaume Brisard adopte l’éco-pâturage dans ses vergers
Guillaume Brisard, arboriculteur en Indre-et-Loire, a installé une douzaine de moutons dans ses vergers de pommiers et poiriers…
Les Mannoni, père et fils, produisent environ 2 500 tonnes de melons par an, sur le secteur de Tarascon et Arles. © E.Delarue
Serge Mannoni, producteur de melons dans les Bouches-du-Rhône : « melonnier, c’est un métier »
45 ans après son installation, Serge Mannoni a transmis son métier de melonnier à ses trois fils. Une passion partagée qui se…
Koki a signé plusieurs partenariat pour développer le verger de noisetiers en France et s'assurer des débouchés. © Koki
Noisette : un partenariat entre Unicoque et Ferrero
La forte demande du marché de la noisette industrie, consolidée par un partenariat avec Ferrero, dynamise la production de…
Pommes et poires : trop tôt pour un bilan chiffré après les dégâts de gel
Le froid exceptionnel de début avril a impacté les productions de pommes et de poires. Selon l'Association nationale pommes…
Demain La Terre veut amplifier sa visibilité auprès du grand public
L’association, riche de projets et de nouveaux adhérents, prévoit d’étoffer encore davantage sa gamme et met le paquet sur la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes