Aller au contenu principal

Tomate
La tomate de Marmande veut se faire reconnaître

La marque collective Tomate de Marmande est une première étape vers l'IGP Tomate de Marmande qui concerne déjà les produits frais et transformés.   

Tomates fraîches ou transformées, la marque "tomate de Marmande" veut redonner la notoriété à un terroir connu de tous.
© RFL

La tomate de Marmande était en manque d’une identité claire. Depuis début 2020, une marque « Tomate de Marmande » a été créée (lire ici) pour redonner la notoriété à ce produit qui tire son histoire dans la crise du phylloxéra en 1860 et qui a fait de Marmande la capitale de la tomate. Une zone géographique élargie aux vallées fluviales de la Garonne et du Lot a été délimitée comme territoire de production. Un collectif de producteurs de tomate en frais et de conservation, car la tomate de Marmande se transforme, regroupe plus de 80 producteurs pour 1 500 t de tomate fraîches et 3 500 t de tomates de transformation.

« Le goût doit également être une identité gustative pour un produit valorisant », mentionne Danielle Marcon, présidente de la marque collective. Des transformateurs comme Lucien Georgelin et Jus de Marmande ont aussi la volonté de valoriser l’origine de cette tomate. « L’effet de filière doit donner envie aux consommateurs de retrouver ce produit toute l’année », commente Gilles Bertrandias, directeur de Rougeline. La marque collective permet déjà de capitaliser sur l’origine Marmande, une première étape avant l’obtention d’une IGP portée par l’AIFLG.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Maraîchage : les semis papier à l’essai
La technique des semis papier en maraîchage bio a été expérimentée en 2019 par la station d’expérimentation du Sileban, en…
Hauts-de-France : Premières certifications produit HVE Niveau 3 pour Natur’Coop
Quatre légumes de la coopérative nordiste disposent de la précieuse certification. D’autres devraient suivre dans les deux…
Agroécologie et bio : devant la multiplicité des labels, il y a un besoin urgent de communiquer… sans les emballages !
Le CTIFL a organisé le 1er février un webinaire sur l’agroécologie et les fruits et légumes, pour faire suite à celui du 17…
Les producteurs anticipent la disponibilité de la main-d’œuvre saisonnière
Les producteurs de fruits et légumes tentent d’anticiper et de sécuriser la disponibilité de la main-d’œuvre…
layani
Stéphane Layani, président-directeur général de la Semmaris : « Défendre le modèle vertueux des marchés de gros »
Effet Covid-19, « train des primeurs », développement en région… Stéphane Layani évoque aussi la réflexion en cours concernant un…
Crues en Lot-et-Garonne : d'importants dégâts encore difficilement évaluables pour les producteurs de fruits et légumes
La crue exceptionnelle de la Garonne en Lot-et-Garonne va compromettre de nombreuses cultures. Les pertes de récoltes de légumes…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes