Aller au contenu principal

Tomate
La tomate de Marmande veut se faire reconnaître

La marque collective Tomate de Marmande est une première étape vers l'IGP Tomate de Marmande qui concerne déjà les produits frais et transformés.   

Tomates fraîches ou transformées, la marque "tomate de Marmande" veut redonner la notoriété à un terroir connu de tous.
© RFL

La tomate de Marmande était en manque d’une identité claire. Depuis début 2020, une marque « Tomate de Marmande » a été créée (lire ici) pour redonner la notoriété à ce produit qui tire son histoire dans la crise du phylloxéra en 1860 et qui a fait de Marmande la capitale de la tomate. Une zone géographique élargie aux vallées fluviales de la Garonne et du Lot a été délimitée comme territoire de production. Un collectif de producteurs de tomate en frais et de conservation, car la tomate de Marmande se transforme, regroupe plus de 80 producteurs pour 1 500 t de tomate fraîches et 3 500 t de tomates de transformation.

« Le goût doit également être une identité gustative pour un produit valorisant », mentionne Danielle Marcon, présidente de la marque collective. Des transformateurs comme Lucien Georgelin et Jus de Marmande ont aussi la volonté de valoriser l’origine de cette tomate. « L’effet de filière doit donner envie aux consommateurs de retrouver ce produit toute l’année », commente Gilles Bertrandias, directeur de Rougeline. La marque collective permet déjà de capitaliser sur l’origine Marmande, une première étape avant l’obtention d’une IGP portée par l’AIFLG.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Les neuf maraîchers adhérents à l'OP Ydeal sont situés dans un rayon de 20 km au sud de Nantes. © Ydeal
Débuts prometteurs et projets d’avenir pour la nouvelle organisation de producteurs Ydeal
Créée début 2020 en région nantaise, l’OP Ydeal avec sa marque Le Potager de Jade mise sur la proximité, la réactivité et la…
Les 5 plus gros marchés du bio en Europe
Les consommateurs de l’Union européenne ont dépensé plus de 42 milliards d’euros pour les produits bio en 2018, dont plus de la…
tomate san pesticides
« Sans pesticide » et « Sans résidus de pesticides » font polémique
Les groupements de producteurs engagés dans les démarches « sans pesticides » ou « sans résidu de pesticides » réagissent…
Cette installation a été mise en place en mars. La première récolte, avec de faibles volumes, est prévue en 2021.  © Blue Whale
Blue Whale veut révolutionner le raisin bio
Le projet de raisin bio sous abri-climatique semble sur de bons rails. Il permettra de sécuriser le producteur et de répondre aux…
Le guayule est adapté aux conditions pédoclimatiques du sud de la France. Sa culture peut se concevoir dans le cadre d’une diversification.
Diversification : Le guayule produit du caoutchouc naturel
Issu de régions désertiques du continent nord-américain, le guayule offre des perspectives très prometteuses de développement d’…
Le Gis Fruits a étudié cinq catégories de services : la production de fruits, l’économie et l’emploi, l’environnement, la santé et le bien-être, et le patrimoine et la culture. © RFL
Arboriculture : ce qu’apportent les cultures fruitières à la société
Les services apportés par l’arboriculture à la société ont été décryptés dans une récente étude du Gis Fruits. Une première étape…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 29,5€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes