Aller au contenu principal

La société agricole de Mbanga au Cameroun veut contribuer à la relance de la filière banane

Le projet, porté par un opérateur de la Martinique, vise à booster le volume de la production camerounaise de bananes et renforcer l’exportation vers l’Union européenne.

Les vitroplants sont arrivés il y a un mois sur les exploitations et les premières plantations auront lieu aux alentours du 10 juin.
© Société agricole de Mbanga

La filière banane du Cameroun est en forte évolution depuis plusieurs années : érosion régulière des exportations, arrêt d’activité de la CDC (Cameroon Development Corporation) en août 2018… C’est dans ce contexte que vient de naître la SAM (Société agricole de Mbanga) qui œuvre à l’implantation de 3 000 ha de bananes avec pour objectif de produire 100 000 à 110 000 t de bananes à l’horizon 2025.

Un investissement martiniquais

Lire aussi : [Coronavirus Covid-19 ] Pierre Monteux (UGPBAN-Fruidor) : « La filière banane de Guadeloupe et Martinique a tenu le cap »

À l’origine du projet, d’un montant de 50 M€, il y a le groupe Castri, un des principaux producteurs de bananes en Martinique. Il y a cinq ans, il a été contacté par une banque panafricaine de développement pour accompagner un projet de relance de la production voulu par le gouvernement camerounais. Deux zones ont été sélectionnées. « La plus grande zone d’exploitation du projet se situe à Yassoukou dans la Sanaga maritime au sud du pays, proche du port de Kribi, le premier port en eaux profondes du Cameroun. L’autre zone se situe à Mbanga dans le Moungo, à l’ouest du pays, un peu en altitude », explique Candice Simonnet en charge de la partie marketing et commerciale. Le projet prévoit la création de 4 000 emplois directs et 4 000 autres induits. Un programme de développement local accompagne la démarche : infrastructures, éducation, emploi, spécifiquement pour les femmes.

Premiers tonnages au début 2021

« Les vitroplants sont arrivés il y a un mois et les plantations vont débuter dans deux semaines, précise Candice Simonnet. La crise du Covid-19 a bousculé l’agenda et demandé une réorganisation du planning. Cependant, nous tablons sur le premier trimestre 2021 pour les premières bananes SAM sur le marché européen. Les volumes seront limités entre 2 000 et 3 000 t, mais nous devrions atteindre entre 12 000 et 15 000 t à la fin 2021, avec un niveau de qualité qui lui permettrait de rivaliser avec les bananes dollars. »

Une marque spécifique est en réflexion mais la SAM n’exclut pas de travailler sous MDD. En termes de commercialisation, la Société agricole de Mbanga espère créer un partenariat stable avec la GMS basé sur la contractualisation en volumes et prix.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

PVM Ribégroupe
Le Réseau Ribé accueille PVM dans ses rangs

PVM (Parmentière de la Vallée de la Mauldre) a rejoint Le Réseau Ribé (RibéGroupe) au 1er Octobre. Entreprise…

« Le décret de la loi Agec menace de disparition toute la filière légumes botte »
L’attache étant finalement considérée comme un emballage, radis, carottes et poireaux ne pourront plus être commercialisés en…
Emballage plastique : le décret paraît, l’aventure commence…
Cette fois, c’est fait : le décret précisant les modalités de la suppression des emballages plastiques pour les fruits et légumes…
Maroc-UE : la Cour de justice de l’Union européenne annule l’accord agricole qui reste néanmoins « en vigueur pour un certain temps »

Le 29 septembre, la Cour de justice de l'Union européenne a annulé les décisions du Conseil relatives, à l’accord…

Cancel Fruits : un kiwi rouge pour compléter la gamme du vert et du jaune
Sur le salon madrilène, co-exposant avec Arco Fruits, Cancel Fruits a détaillé à FLD les avancées de son projet de plantation et…
Lentilles vertes : la récolte 2021 ne pourra pas approvisionner le marché

La filière française de la lentille verte est dans une très mauvaise passe cette année. Comme d’autres fruits…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes