Aller au contenu principal

La Pologne produit 64 % des groseilles européennes

En France, la production de groseille est en décroissance lente depuis 2010, période où elle atteignait la barre de 2000 t. © La Morinière
En France, la production de groseille est en décroissance lente depuis 2010, période où elle atteignait la barre de 2000 t.
© La Morinière

La groseille est le petit Poucet de la gamme des fruits rouges. Au niveau mondial, les sources FAO ne la distinguent même pas de son grand frère le cassis. Les données réunies concernant ces deux fruits montrent toutefois la suprématie mondiale de la Russie avec plus de 350 000 tonnes produites par an, viennent ensuite et dans une plus faible mesure la Pologne 160 000 t et l’Ukraine 25 000 t. Les données européennes (sources Eurostat) différencient les productions. Sur un total de 55 000 t de groseilles produites en Europe, la Pologne en cumule 35 000 t, viennent ensuite l’Allemagne 7 000 t, les Pays-Bas 4 000 t, la Hongrie 3 000 t. La France arrive au 6e rang des pays producteurs de groseille, après l’Autriche avec moins de 2 000 t. En France, la groseille est, en volume et surface, le fruit rouge le moins important. La production de groseille est en décroissance lente depuis 2010, période où elle atteignait la barre de 2000 t. Selon Agreste, la surface de production de la groseille en 2017 représentait 400 ha. La production de groseille est essentiellement destinée à la transformation avec des plantations en plein champ et des variétés dont la qualité s’évalue par l’homogénéité de la maturité des fruits sur la grappe, leur taille et leurs qualités organoleptiques : sucre, acidité et coloration. Seule une petite partie de la production de groseille est destinée au marché du frais, principalement pour la pâtisserie et très faiblement à la consommation directe. Ce peu d’intérêt par le consommateur explique le faible niveau d’importation de ce produit, environ 1 000 t, et la stagnation des volumes importés alors que les importations de framboise et surtout de myrtille ont bondi de + 100 % au cours de cinq dernières années. Peu développée en France, il existe en Europe du nord et Royaume-Uni une production, souvent sous abri, de groseille à maquereau (gros fruit unitaire en barquette) vendue en frais auprès de consommateurs.

A lire aussi : Petits fruits rouges : la fièvre rouge gagne les consommateurs

 

 

Les plus lus

Pomme de terre : Douar Den se donne les moyens pour se développer
La société coopérative bretonne vient d’augmenter son capital social afin de pérenniser son activité dans un période troublée…
Pommes : pour Daniel Sauvaitre (ANPP), revaloriser de 0,20 € le kilo n'est pas inaccessible vu les prix depuis trois ans
Le geste des producteurs de pommes le 14 janvier pourrait préfigurer d’autres actions, possiblement plus « musclées », si leur…
Distribution : quel approvisionnement fruits et légumes pour la nouvelle enseigne Toujust ?
 FLD s’est entretenu avec Fabrice Gerber, fondateur de la nouvelle enseigne Toujust, à l’occasion du salon Sirha de Lyon. Il…
Des vergers de pommiers arrachés pour dénoncer les prix d'achat producteur
Des opérations d'arrachage de vergers de pommiers ont eu lieu dans toute la France le 14 janvier. La filière pomme réclame une…
Pourquoi la filière framboise intègre l’AOPn Fraises de France
L’Association de valorisation de la filière framboise (AVFF) fait désormais partie de l’AOPn Fraises de France. Les raisons de…
Pourquoi Pomanjou va investir 29 millions d’euros dans une station fruitière ?
Pomanjou, filiale du groupe Innatis, va regrouper ses activités de stockage-calibrage et conditionnement-expédition, aujourd’hui…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes