Aller au contenu principal

La pistache sort de sa coquille

La pistache a rassemblé de très nombreux producteurs de PACA intéressés par cette culture qui pourrait trouver sa place en Provence.

« Une irrigation maîtrisée et le suivi de la fertilisation du pistachier sont importants, sinon il aura tendance à produire une année sur deux», remarque Fadhel Zribi, agronome.
© C.Poulain

La pistache attire les foules. De nombreux professionnels sont venus à la matinée technique sur la pistache, avides d’en savoir davantage sur l’opportunité de diversification que représente cette culture. Georgia Lambertin, exploitante, a présenté son expérience. « J’ai des porte-greffes de pistachier térébinthe qui poussent naturellement dans mes vignes ! Me lancer dans un essai de culture de pistachier m’est apparu comme une revanche sur la vie : enfin une culture valorisable sur mes terres très pauvres, où les grappes de raisins sont toutes petites ! Pour l’instant, j’en suis au stade expérimental. J’ai beaucoup voyagé, à la rencontre de nombreux techniciens experts. Aujourd’hui, je pense que c’est jouable dans nos conditions provençales, d’autant plus dans ce contexte de changement climatique. Nous pourrions développer une production de niche, à forte valeur ajoutée. »

Une culture originaire d’Asie centrale

Puis, Fadhel Zribi, agronome et P.-D.G. de la société Food Quality, a apporté son expertise sur la culture du pistachier en Tunisie. Dans ce pays, son développement y est exponentiel. « Il est passé de 30 hectares, en 1970, à 31 000 hectares, en 2016 », notait le Tunisien. Patrick Brico, ingénieur expert finances pour l’association « Pistache de Provence », a présenté une étude économique sur la culture de pistachiers en Provence. Ses calculs indiquent un retour sur investissement six à sept ans après plantation. « L’objectif est de développer un marché de niche, pas de concurrencer d’autres productions ».

Des débouchés locaux

Pour Olivier Baussan, président de l’association « Pistache de Provence », également président du Roy René, les débouchés existent : en confiserie, pour la fabrication de nougat noir, de crème de pistache, pour l’élaboration de glace et de chocolats… « Nous avons besoin de cinq tonnes de pistaches décortiquées pour nos confiseries et glaces. Actuellement, nous les achetons aux Etats-Unis, autour de 18 à 20 euros le kilo. Comme avec l’amande, la pistache « Made in Provence » serait une plus-value pour nous, industriels, et vous, agriculteurs », annonce-t-il. « La pistache a toute sa place en Provence. Elle pourrait suivre le même chemin que l’amande », observe à son tour André Pinatel, en charge du plan de relance de l’amande.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Francisation de fruits et légumes espagnols : une enquête en cours
Un grossiste en fruits & légumes des Bouches-du-Rhône est soupçonné d’avoir francisé plusieurs centaines de tonnes de fruits…
Après les légumes, Cultiv lance une gamme de cosmétiques à base de céréales bio et françaises
La marque de cosmétiques d’InVivo lancera en septembre Epanouit, à base de céréales. Pas de quoi faire un complément de revenus…
Carrefour veut structurer une filière amande bio française avec la coopérative La Melba
Le distributeur s’est engagé en prix et en volume pour trois ans avec cinq producteurs en conversion. Mais le partenariat se veut…
tomates maroc
Europe/Maroc : Le Brexit s’invite dans le débat sur l’importation marocaine de tomates
La sortie du Royaume-Uni de l’UE impacte sur les flux commerciaux avec le royaume chérifien. Copa-Cogeca demande la révision des…
Fruits d’été : la filière rappelle la GMS à ses engagements
La saison bat son plein. La distribution communique sur son soutien aux producteurs. La filière demande que les actes suivent.
Le pôle Innov’Alliance fait le point sur les multiples facettes du chanvre et du cannabis
Le chanvre ou cannabis est une plante aux multiples débouchés. Très bien définis pour certains (industrie, bâtiment, alimentaire…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes