Aller au contenu principal
Font Size

Transport
La ligne maritime pour les f&l Almería-Sète dès la campagne 2019-2020 ?

Le transport des fruits et légumes au départ d’Almería vers l’Europe pourrait très prochainement passer par une voie maritime Almería-Sète.

A Almería, les réunions se sont intensifiées ces derniers temps.
© Port d Almería

L’association des groupements de producteurs de fruits et légumes d’Andalousie et de Murcie (Aproa) avait déjà évoqué le sujet lors de son assemblée générale (cf. FLD Hebdo du 4 juillet). Le port d’Almería affirme quant à lui être bien décidé à ce que cette ligne maritime Almería-Sète soit opérationnelle pour la campagne 2019-2020. Multipliant les réunions avec les parties prenantes espagnoles, il a même fait part du projet à la presse espagnole, à travers un communiqué, le 24 juillet.

La ligne Almería-Sète entre dans le cadre d’un projet baptisé FFVL (pour Fresh Fruit and Vegetables Logistics ou Logistique des fruits et légumes frais) qui vise à lancer un service de transport intermodal pour l’acheminement de fruits et légumes du sud-est espagnol vers l’Europe ( (France, Allemagne, Italie, Suisse, Autriche, Royaume-Uni, Pologne, République tchèque, Suède, Norvège, Finlande…).

Le projet FFVL prévoit qu’une partie de l’itinéraire, actuellement effectué par route, se fasse par voie maritime. Les légumes espagnols (tomates, poivrons, concombres, aubergines, courgettes, melons, pastèques…) transiteront sur un navire de Ro-Ro d'une capacité de 100 semi-remorques frigorifiques. Il y aura deux liaisons par semaine, avec un « départ les mardis et vendredis, à livrer à destination finale les vendredis et lundis : un temps de transit équivalant à ceux du camion », précise à FLD, José Antonio Cuesta, chef de la division commerciale et de la qualité du Port d’Almería.

Pourquoi Sète ? « Il s’agit de la voie maritime la plus longue possible depuis Almería, parallèlement à l’autoroute A7, avec une distance parcourue de 1 100 km et possibilité de retour », explique José Antonio Cuesta. Ce qui a un double avantage : en plus d’être compétitif, ce mode de transport est plus écologique, et répond ainsi aux exigences actuelles.

Pour le moment, seules des entreprises espagnoles ont pris part aux réunions à Almería, « mais nous sommes en contact avec le port de Sète », précise José Antonio Cuesta, et ces réunions sont ouvertes à tous les opérateurs concernés, notamment la grande distribution européenne. « Nous préparons une réunion avec un grand groupe importateur en Allemagne ». D’autres devraient suivre.

Côté français, au port de Sète, on se dit prêt « maintenant ce sont des discussions entre les exportateurs, les armateurs, les transporteurs. C’est une bonne opportunité pour nous, ça désengorge les routes et ça fait travailler le port », affirme Arnaud Rieutort, directeur commercial du Port de Sète.

La ligne Almería-Sète entre dans le cadre d’un projet baptisé Fresh Fruit and Vegetables Logistics.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

En médaillon, Sébastien Lacombe commercialise sa production sous la marque Gouttes du Soleil, qu'il a acquise en 2015. © A. Lasnier
Dans le Tarn-et-Garonne, une parcelle de cerisiers entièrement close par un système de filets et de bâches
Dans le Tarn-et-Garonne, Sébastien Lacombe expérimente un nouveau type d’installation pour protéger ses cerisiers contre…
Les jardiniers produisent un volume de tomates de l'ordre de 400.000 tonnes, selon une estimation du CTIFL. © DR
Tomate : Les potagers pénalisent-ils les ventes ?
Le CTIFL a mené une étude afin de déterminer l’impact de tomates produites dans les potagers des particuliers sur les achats en…
Didier Marques , président de l'UNCGFL : « Les grossistes fruits et légumes ont démontré leur capacité d’adaptation lors de la crise Covid-19 »
Élu le 11 juin, le nouveau président de l'Union nationale du commerce de gros en fruits et légumes (UNCGFL) livre, pour FLD, ses…
United fresh live promo
United Fresh 2020 : la crise sanitaire a fortement touché la filière américaine
United Fresh Produce Association, l’interprofession américaine fruits et légumes tient son Salon de façon dématérialisée cette…
Mâche, blette, épinard, roquette s'accommodent de la moindre luminosité des serres photovoltaïques avec une baisse du rendement de 25% à 40%.
Serres photovoltaïques : « La perte de rendement est acceptée par certains producteurs qui ont des abris surdimensionnés»
Témoignage de Thierry Corneille, conseiller au Ceta de Châteaurenard (Bouches-du-Rhône).
promus box
Promus veut aider tous les producteurs à vendre en circuits courts
La start-up souhaite démocratiser l’approvisionnement local en accompagnant les producteurs dans leur diversification en circuit…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 29,5€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes