Aller au contenu principal

Loi sur l'économie circulaire
Pour l'USDA, « la législation française menace des millions de dollars d'exportations américaines de fruits et légumes »

L'interdiction prochaine en France des emballages plastiques sur fruits et légumes inquiète les exportateurs américains de noix et de petits fruits rouges, mais surtout ceux de patates douces et de pomelos. Ces derniers notamment sont quasi systématiquement stickés par des PLU Code.

Photo d'archives : mise en avant du pomelo de Floride -stické-dans un corner Système U.
© FDOC

« La législation française menace des millions de dollars d'exportations américaines de fruits et légumes » :  Dans une note parue le 20 juillet, l’USDA (département de l’Agriculture des Etats-Unis) s’est fortement inquiété de l’interdiction prochaine en France des stickers fruits et légumes qui ne sont pas home-compostables, prévue pour le 1er janvier 2022 (articles 77 et 80 de la loi sur l’économie circulaire). L’interdiction des emballages plastiques est aussi soulignée comme problématique.

Les Etats-Unis sont un fournisseur important de fruits et légumes en France, avec en tête les noix, la patate douce et les pomelos. « Alors que les exportations de noix ne seront pas affectées par le projet de loi, les exportations de canneberges [cranberries], d'airelles rouges et de myrtilles seront affectées par l'interdiction des emballages en plastique bien que la mise en œuvre soit plus tardive », souligne l’USDA.

Une partie de l’export de patate douce, 20 M$ en 2020, pourrait être impactée par l’interdiction des stickers. « Mais toutes les patates douces américaines exportées vers la France ne sont pas vendues avec des autocollants individuels, précise l’USDA. La situation est plus problématique pour le pomelo. La plupart des pomelos envoyés en France portent un sticker individuel avec un PLU code [code price look-up : numéro d’identification à 4 ou 5 chiffres pour les fruits et légumes] en plus du nom de l’exportateur ou autres informations marketing ou de traçabilité. » 

Les Etats-Unis sont le 4e fournisseur de pomelos de la France, avec des exportations dépassant les 8 M$ en 2020. Et l’USDA estime aussi qu’une part importante des pomelos américains exportés en Belgique (2,6 M$) et aux Pays-Bas (17 M$) sont réexportés en France après transbordement.

« Si la France met en œuvre l'article 80 comme prévu (1er janvier 2022), les exportateurs américains ne pourront expédier que des pamplemousses sans autocollants, créant des difficultés logistiques et marketing. Les produits expédiés vers un autre pays de l'UE, comme les Pays-Bas ou la Belgique, avec des autocollants apposés ne pourront pas être réexportés vers la France. Globalement, cette règle pourrait fortement limiter le volume de pamplemousses vers la France en 2022 », conclut l’USDA.

Les plus lus

Le capteur Burkard permet une détection et un dénombrementdes spores de mildiou dans l’air.
Comment mieux contrôler le mildiou de l'oignon
Le pro­jet Orion a permis de tester plusieurs leviers pour contrôler le mildiou de l’oignon. Les adjuvants jouent un rôle…
« Contre toute attente j’ai rejoint l’aventure familiale dans la pomme de terre et j’y ai découvert un métier riche dont je partage les valeurs »

Joanny Dussurgey, dirigeant de l’entreprise de négoce Select’up, est depuis le 14 mai président du CNIPT pour 18 mois. Pour…

Artichaut : pourquoi l’ouverture prochaine d’une usine de transformation par Prince de Bretagne est une bonne nouvelle pour les producteurs bretons ?

Prince de Bretagne va ouvrir son usine de transformation de l’artichaut breton, à Calmez dans les Côtes d’Armor. A ce jour, il…

« Il n’y aura pas de dérogation pour ces molécules », a confirmé la ministre déléguée, malgré l'insistance des professionnels.
Endive : « il n’y aura pas de dérogation » pour les trois molécules qui vont être retirées, prévient la ministre Agnès Pannier-Runacher

Les producteurs d’endives restent sans solution, ni espoir de dérogation, pour désherber et lutter contre les pucerons, suite…

Pomme : la nouvelle variété Soluna, petite sœur de Pink Lady, et sa robe bordeaux à la conquête du marché français ?

Soluna est une nouvelle variété de pomme sous marque par TopStar. Les Australiens ont réalisé une première saison commerciale…

Plusieurs références de fraises françaises en rayon en juin 2024
Retard des fraises françaises : les producteurs lancent un « appel urgent » à la GMS et aux consommateurs

Face à un pic de production de fraises françaises attendu en juin, l’AOPn Fraises Framboises de France lance un appel à la…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes