Aller au contenu principal

Concurrence
La filière endive lourdement condamnée pour entente

L’Autorité de la concurrence a rendu sa décision le 6 mars. Les producteurs d’endives sont convaincus d’avoir maintenu des prix minima pendant quatorze ans.

Coupables : l’Autorité de la concurrence est une institution chargée de faire appliquer le droit français et son vocabulaire est celui de la justice. Les endiviers sont donc reconnus coupables. « Depuis 1998, explique un porte-parole de l’Autorité, l’ensemble des producteurs s’est entendu pour maintenir un cours minimum. » Il s’agit « d’une entente caractérisée sur les prix », sur une période longue (quatorze ans). « Nous avons constaté qu’il y avait la preuve d’une entente sur les prix ». « La ligne jaune a été clairement franchie, poursuit le porte-parole. L’ensemble de la production endivière s’est soustrait à la loi de l’offre et de la demande. » Dans sa décision, l’Autorité met en avant plusieurs types de pratiques :
• diffusion régulière et ininterrompue d’une consigne de prix minimum pour chaque catégorie d’endives ;
• encadrement des offres promotionnelles ;

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

kiwi francisation
Une condamnation exemplaire pour la « francisation » de kiwis
Le tribunal correctionnel de Montauban a lourdement condamné une tentative de « francisation » de kiwis, à la hauteur du…
Comment (ré)apprendre à bien manger ? Les multiples leviers de l’éducation alimentaire
Alors que le monde a subi de plein fouet la crise de la Covid et que la prise de conscience environnementale est désormais…
Dégâts de gel : la filière abricot très affectée, la pêche s'en sort mieux
L'AOP Pêches et Abricots de France dresse un premier bilan très provisoire des épisodes de gel sur les deux filières, en fonction…
Une filière de fleurs comestibles en construction
Devant le succès actuel des fleurs comestibles en gastronomie, un projet franco-italien vise à organiser une filière.
A la station CTIFL de Balandran, les bidons noirs de 20 litres ont été disposés sur trois hauteurs sous les gouttières. © CTIFL
La serre bioclimatique, une opportunité pour les producteurs sous abri ?
La serre bioclimatique pourrait être une opportunité d’amélioration pour les abris froids ou peu chauffés. De plus en plus de…
Prévisions de récolte : une très faible production européenne d'abricot en 2021
Les prévisions de récolte européenne d'abricot sont particulièrement basses cette année. Si les chiffres sont encore incertains,…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes