Aller au contenu principal

Maine-et-Loire
La coopérative Fleuron d’Anjou poursuit sa diversification

Avec trois nouvelles filiales et des nouveautés en légumes, dont l’une primée au Sival, la coopérative angevine affiche un certain optimisme malgré l’année calamiteuse.

Certains chiffres sont parfois trompeurs. Fleuron d’Anjou a clôturé l’exercice au 31 juillet 2011 à 42 millions d’euros, soit une baisse de 10 % de son chiffre d’affaires sur l’exercice précédent. Les causes sont connues. Sécheresse et chaleur ont affecté aussi bien les légumes, les petits fruits rouges que les fleurs et plantes ornementales sans compter la crise E. Coli. Malgré cette saison désastreuse, de nombreux indicateurs sont au vert. Les surfaces de production progressent de 75 ha en légumes pour atteindre 900 ha. Grâce à la participation au projet Végépolys Legtyp (légumes typiques de l’Anjou), quatre nouvelles variétés sont en développement. Les deux premières concernent le topinambour. La variété dite V destinée au marché du frais correspond déjà à un tiers des surfaces. La seconde est cultivée pour la transformation. Parmi les deux nouvelles échalotes, Melkior, résistante au mildiou, a remporté le Sival d’or de l’innovation variétale cette année.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Victor Lallement et Quentin Blochard ont réhabilité un kilomètre de galerie pour redémarrer la production de champignon dans les mines d'ocre.
Une nouvelle champignonnière bio dans le Vaucluse
Victor Lallement et Quentin Blochard remettent les champignons à l’honneur dans le Luberon en réhabilitant une mine d’ocre pour…
Le brocoli Bimi à la conquête du marché français
Le producteur Picvert et le sélectionneur Sakata se sont engagés ensemble pour développer la production origine France de la…
Loire-Atlantique : des producteurs de Vitaprim et Nanteurop créent une OP 100 % bio
Le 1er janvier, une nouvelle OP 100 % bio sera créée en Loire-Atlantique. Objectif : assurer la fiabilité de l’offre en bio et…
La performance environnementale est un des gros points forts de la micro-injection sécurisée (En photo, test de migration en culture de kiwi).
La micro-injection dans le tronc, voie d’avenir pour la protection phytosanitaire des vergers ?
La micro-injection sécurisée fait partie des méthodes d’application de produits phytosanitaires actuellement étudiées en…
Geoffrey et Claire Andna gèrent l’îlot de la Meinau, au cœur de l’agglomération strasbourgeoise, ce qui rend possible les livraisons à vélo.
Maraîchage : Claire et Geoffrey Andna cultivent au cœur de Strasbourg
L’îlot de la Meinau accueille jusqu’à 250 personnes par jour. Ici, aux portes d’un bassin de consommation de 40 000 personnes,…
Malgré le retour à la normale, la consommation responsable se maintient
La 3e édition du baromètre Max Havelaar de la transition alimentaire montre un petit tassement par rapport à 2020 des…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes