Aller au contenu principal

La bio séduit les maraîchers bretons

En Bretagne, 27 % des nouveaux engagés sont des maraîchers.
© S.Leitenberger

Pour la première année depuis la crise du lait de 2015, le maraîchage, largement prisé par les jeunes installés en bio bretons, redevient la production majoritaire chez les nouveaux engagés en bio (27 %), devant les bovins lait (24 %) et les grandes cultures, qui connaissent une forte augmentation (18 % des nouveaux engagés en 2019 contre 8 % en 2018). Les Côtes d’Armor ont compté le plus de nouveaux bio avec 29 % des nouvelles certifications (soit 68 exploitations). Les nouveaux installés justifient leur choix en citant trois raisons principales : la volonté d’améliorer leur qualité de vie, de vivre de sa passion et le besoin d’un métier manuel qui a du sens. La première raison citée par les nouveaux convertis est liée aux débouchés (demande d’un client, besoin de débouchés supplémentaires, désir de se démarquer). En fin de carrière, la conversion apparaît aussi comme un moyen de préparer l’arrêt de son activité et la transmission.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

L’alimentation locale, réel changement ou fausse tendance ?
Alimentation locale, circuit court, mondialisation contre souveraineté alimentaire… Cette tendance s’est-elle réellement…
Koki a signé plusieurs partenariat pour développer le verger de noisetiers en France et s'assurer des débouchés. © Koki
Noisette : un partenariat entre Unicoque et Ferrero
La forte demande du marché de la noisette industrie, consolidée par un partenariat avec Ferrero, dynamise la production de…
En médaillon, Guillaume Brisard compte installer à terme une trentaine de moutons Shropshire pour gérer l'enherbement de ses vergers. © A. Lasnier
Guillaume Brisard adopte l’éco-pâturage dans ses vergers
Guillaume Brisard, arboriculteur en Indre-et-Loire, a installé une douzaine de moutons dans ses vergers de pommiers et poiriers…
Fruits à coque : Amandera lève 1 M€ et se lance dans les noisettes
Actualités riches pour Amandera, la société de l’économie sociale et solidaire spécialisée dans le développement de filières de…
Les Mannoni, père et fils, produisent environ 2 500 tonnes de melons par an, sur le secteur de Tarascon et Arles. © E.Delarue
Serge Mannoni, producteur de melons dans les Bouches-du-Rhône : « melonnier, c’est un métier »
45 ans après son installation, Serge Mannoni a transmis son métier de melonnier à ses trois fils. Une passion partagée qui se…
Pommes et poires : trop tôt pour un bilan chiffré après les dégâts de gel
Le froid exceptionnel de début avril a impacté les productions de pommes et de poires. Selon l'Association nationale pommes…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes