Aller au contenu principal

Campagne de communication
La Banane de Guadeloupe et Martinique rayonne dans les couloirs du métro parisien

Pour sa nouvelle campagne de comm’, l’UGPBAN a fait le choix de l’affichage, avec de nouveaux visuels ensoleillés aux messages forts. A Paris, l’opération a eu lieu dans le métro, une première, et s’est accompagné d’une distribution de bananes, qui a eu un grand succès.

L'équipe UGPBAN lors de la distribution de bananes de Guadeloupe et Martinique au métro Bastille le 3 juin.
© Julia Commandeur - FLD

La banane de Guadeloupe et Martinique est la banane préférée de 69 % des Français, qui sont en outre plus de 90 % à lui attribuer des valeurs sociales et environnementales fortes (étude CSA Research, lire en fin d'article). Forte de ces résultats, l’UGPBAN a lancé sa nouvelle campagne de communication. Objectif ? Renforcer encore la sympathie des consommateurs pour la Banane de Guadeloupe & Martinique, en la positionnant comme un produit haut de gamme et en valorisant ses atouts (origine France, modes de production issus de l’agroécologie…).

Une banane haut de gamme, respectueuse des hommes et de l’environnement

« L’enjeu pour nous est de réussir à sensibiliser les consommateurs sur le fait que la Banane de Guadeloupe & Martinique, malgré son prix attractif, est un produit à forte valeur ajoutée », précise Pierre Monteux, directeur général. Cette campagne se caractérise donc par la mise en avant du produit, tandis que les producteurs et leur travail, sur lesquels jouent habituellement les campagnes de communication de l’UGPBAN, le seront toujours mais plutôt sur les réseaux sociaux.

visuels
Trois des nouveaux visuels de la campagne de la Banane de Guadeloupe et Martinique. L'accent est mis sur les messages forts et les valeurs portées par cette banane. (c) UGPBAN

Pour la première fois depuis longtemps, l’UGPBAN est revenue à une campagne d’affichage. Cette campagne a été réalisée par l’agence Brainsonic, récemment sélectionnée comme nouvelle agence de l’UGPBAN et qui a créé six visuels autour de ces messages forts et de la signature “La banane à la française”.

Une campagne d’affichage dans le métro, une première pour l’UGPBAN

Cette campagne d’affichage s’est déployée en province du 31 mai au 15 juin avec des affichages format 2 m2 au cœur des villes proches des mûrisseries (Marseille, Lyon, Bordeaux, Nantes, Lille) avec près de 600 faces au total. Et à Paris, la campagne d’affichage* s’est faite dans le métro, une première pour l’UGPBAN. Certains quais à Bastille, Concorde et République se sont parés des nouveaux visuels de la campagne, rassemblant l’ensemble des messages forts en un seul endroit. En parallèle, une animation-distribution de bananes a été organisée le 3 juin, aux stations Concorde et Bastille.

quai bastille
Tous les messages de la campagne réunis sur le quai du métro 8 direction Balard à Bastille. (c) Julia Commandeur - FLD

*A Paris du 1er au 7 juin : affichage évènementiel AA faces au total, format 12 m2 sur tout le quai du métro aux stations Bastille ligne 5 (direction Bobigny) et République ligne 11 (direction Mairie des Lilas) ; du 2 au 8 juin : affichage digital à la station de métro Concorde ligne 8 (direction Balard).

« Le métro permet de toucher un public très varié, souligne Audrey Ktourza, chef de groupe marketing UGPBAN, rencontrée par FLD à l’animation de Bastille. L’opération est un succès. La banane est un fruit qui rassure en termes de plaisir, de santé, qui donne la banane. Les gens sont contents, intéressés par la distribution. » La preuve, à Bastille la distribution a pris fin avec 20 min d’avance, faute de bananes disponibles. Au total, près de 6 000 bananes ont été distribuées à Paris ce jour-là, dont beaucoup consommées quasiment immédiatement.

UGBAN distribution
Gros succès pour la distribution de bananes de Guadeloupe et Martinique, ici le 3 juin au métro Bastille à Paris. (c) Julia Commandeur - FLD

Pour la suite ? Rendez-vous sur les réseaux sociaux et le Tour de France

La campagne et ses nouvelles couleurs se décline aussi sur les réseaux sociaux. Des quiz pédagogiques sont prévus sur Facebook et Instagram à compter du 31 mai. Et la Banane de Guadeloupe et Martinique sera cette année encore sponsor du Tour de France…

 

Etude CSA : la Banane de Guadeloupe et Martinique, chouchoute des Français Après l’AIB, c’est l’UGPBAN qui a sollicité une étude sur la notoriété de son produit auprès des Français. Cette étude de notoriété et d’image de la marque Banane de Guadeloupe & Martinique a été réalisée par CSA Research, via une enquête online réalisée auprès d’un échantillon de 1 004 individus représentatifs de la population française âgée de 18 ans et plus, en février 2021. La banane de Guadeloupe et Martinique serait la banane préférée des Français : 69 % plébiscitent cette origine. Elle bénéficie d’une image positive pour 7,9 Français sur 10 (stable comparé à 2014), et ses producteurs également (pour 7,4/10, en hausse). Les consommateurs lui attribuent des valeurs fortes : pour plus de 90%, la banane de Guadeloupe et Martinique est française (98 %), a bon goût (98 %), est bonne pour la santé (95 %), produite dans le respect du droit social et européen (93 %), contribue au développement de l’économie locale (98 %).

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

L’alimentation locale, réel changement ou fausse tendance ?
Alimentation locale, circuit court, mondialisation contre souveraineté alimentaire… Cette tendance s’est-elle réellement…
Une Boussole des Labels pour guider le consommateur dans les rayons alimentaires
Les trois ONG ActionAid France, Bio Consom'acteurs et FAIR[e] un monde équitable publient un guide pratique téléchargeable…
Kiwi : SCAAP Kiwifruits de France et Euralis, partenaires pour développer la production

SCAAP Kiwifruits de France et la coopérative Euralis ont signé le 17 mai un partenariat pour le développement local de…

Les Mannoni, père et fils, produisent environ 2 500 tonnes de melons par an, sur le secteur de Tarascon et Arles. © E.Delarue
Serge Mannoni, producteur de melons dans les Bouches-du-Rhône : « melonnier, c’est un métier »
45 ans après son installation, Serge Mannoni a transmis son métier de melonnier à ses trois fils. Une passion partagée qui se…
Pommes et poires : trop tôt pour un bilan chiffré après les dégâts de gel
Le froid exceptionnel de début avril a impacté les productions de pommes et de poires. Selon l'Association nationale pommes…
Demain La Terre veut amplifier sa visibilité auprès du grand public
L’association, riche de projets et de nouveaux adhérents, prévoit d’étoffer encore davantage sa gamme et met le paquet sur la…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes