Aller au contenu principal

Orientations stratégiques
L’interprofession des plants et semences change de nom et de profession de foi

Semae, l’interprofession des semences et des plants, veut représenter « toutes les semences, de toutes les formes et de tous les usages », et tous les acteurs, en toute transparence.

Le Gnis devient Semea et présente ses chantiers prioritaires.
© Capture d'écran - FLD/Gnis

On ne dit plus Gnis. On dit désormais : Semae (prononcer sémaé). Le 27 janvier, l’interprofession des plants et des semences a dévoilé son nouveau nom, son nouveau logo et sa nouvelle signature, « toutes les semences pour demain ». Chacun lira ce qu’il voudra derrière ce nouveau nom, la première syllabe pour Semer (ou semeur), AE pour Agriculture & environnement, ou bien Agroécologie, ou bien encore Agroéconomie, comme le souligne le président François Desprez. Derrière ces nouveautés sémantiques, l’interprofession veut marquer sa volonté de transparence et d’ouverture. Ouverture sur la société civile, mais aussi une ouverture sur toutes les façons de produire et sur tous les syndicats.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

kiwi francisation
Une condamnation exemplaire pour la « francisation » de kiwis
Le tribunal correctionnel de Montauban a lourdement condamné une tentative de « francisation » de kiwis, à la hauteur du…
Comment (ré)apprendre à bien manger ? Les multiples leviers de l’éducation alimentaire
Alors que le monde a subi de plein fouet la crise de la Covid et que la prise de conscience environnementale est désormais…
Dégâts de gel : la filière abricot très affectée, la pêche s'en sort mieux
L'AOP Pêches et Abricots de France dresse un premier bilan très provisoire des épisodes de gel sur les deux filières, en fonction…
Une filière de fleurs comestibles en construction
Devant le succès actuel des fleurs comestibles en gastronomie, un projet franco-italien vise à organiser une filière.
A la station CTIFL de Balandran, les bidons noirs de 20 litres ont été disposés sur trois hauteurs sous les gouttières. © CTIFL
La serre bioclimatique, une opportunité pour les producteurs sous abri ?
La serre bioclimatique pourrait être une opportunité d’amélioration pour les abris froids ou peu chauffés. De plus en plus de…
Les matériaux de couverture double paroi en plastique innovant, comme le F-Clean, pourront désormais bénéficier des Certificats d’économie d’énergie. © CTIFL
Serres : trois nouvelles fiches pour les Certificats d’économie d’énergie
Le dispositif des Certificats d’économie d’énergie (CEE) aide le financement d'équipements permettant des économies d’énergie.…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes