Aller au contenu principal

L’Algérie a confirmé son retour à Medfel

Un petit pavillon pour son retour confirmé au salon Medfel mais l’Algérie était bien présente. Légumes primeurs, agrumes, dattes… Le pays et ses entreprises se sont mis au niveau des exigences françaises en termes de phytosanitaires.

Rebelotte pour l’Algérie qui revient au Medfel après un retour satisfaisant en 2023. C’est le cas du grossiste exportateur en fruits et légumes El Moukhtar Co. Foods & Dates (marque La Belle d’Algérie) « après une première prise de contacts avec quelques débouchés ».

Piment, poivron, courgette, chou-fleur, betterave, aubergine, agrumes, haricots verts… L’entreprise se targue d’une livraison à St-Charles en 48h après la commande (5h de bateau jusqu’à Almeria puis 13h de camion jusqu’à Perpignan où se fait le dédouanement). « Calibrage, lavage, respect de la chaîne du froid et surtout des phytosanitaires français », explique Benali Boularas, de Perpicat, la partie logistique de l’entreprise. 

El Moukhtar exporte au Qatar, en Indonésie, le faisait en Russie avant la guerre. Pour les dattes, elle touche même les Etats-Unis. L’Italie« se développe sur les produits primeurs », afin de compléter sa gamme nationale « mise à mal » par les aléas climatiques.

 

Un pavillon modeste

Sur Medfel, « on vise les franco-algériens pour ensuite pénétrer le marché français, la France c’est une relation d’amour », sourit Benali Boularas

A côté du nouvel espace Agora où ont lieu les conférences, le pavillon algérien est resté modeste pour cette édition, avec trois stands : la présence des institutionnels, notamment le Ministère du Commerce et de la Promotion des Exportations de l’Algérie, l’entreprise Kechroud Khaled (dattes) et El Moukhtar (la Belle d’Algérie).

 

Les plus lus

Rémy Frissant, cofondateur d’Amandera, à Medfel 2024
La bio doit-elle se réinventer ?

La bio doit revenir à ses fondamentaux et mieux communiquer envers le consommateur. C’est ce qui ressort de la conférence…

« Contre toute attente j’ai rejoint l’aventure familiale dans la pomme de terre et j’y ai découvert un métier riche dont je partage les valeurs »

Joanny Dussurgey, dirigeant de l’entreprise de négoce Select’up, est depuis le 14 mai président du CNIPT pour 18 mois. Pour…

Artichaut : pourquoi l’ouverture prochaine d’une usine de transformation par Prince de Bretagne est une bonne nouvelle pour les producteurs bretons ?

Prince de Bretagne va ouvrir son usine de transformation de l’artichaut breton, à Calmez dans les Côtes d’Armor. A ce jour, il…

« Il n’y aura pas de dérogation pour ces molécules », a confirmé la ministre déléguée, malgré l'insistance des professionnels.
Endive : « il n’y aura pas de dérogation » pour les trois molécules qui vont être retirées, prévient la ministre Agnès Pannier-Runacher

Les producteurs d’endives restent sans solution, ni espoir de dérogation, pour désherber et lutter contre les pucerons, suite…

Char Melon de la Caravane E.Leclerc sur le Tour de France en 2023
Insolite : Pourquoi E.Leclerc cherche un chauffeur pour son melon sur le Tour de France ?

Le distributeur E.Leclerc a lancé sur les réseaux sociaux un casting pour avoir la chance de conduire son véhicule melon sur…

Plusieurs références de fraises françaises en rayon en juin 2024
Retard des fraises françaises : les producteurs lancent un « appel urgent » à la GMS et aux consommateurs

Face à un pic de production de fraises françaises attendu en juin, l’AOPn Fraises Framboises de France lance un appel à la…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes