Aller au contenu principal

Flambée des coûts
L’Adepale exige la nomination d’un Haut-Commissaire en charge de l’agroalimentaire

Dans une lettre ouverte au fraîchement réélu président de la République, l’Adepale a rappelé les défis et enjeux conjoncturels et structurels du secteur.

Lettre ouverte de l'Adepale au président de la République datée du 9 mai 2022.
© Adepale

« Avec près de 500 000 emplois l’industrie alimentaire est le premier employeur de France. Composée pour 95% de TPE et de PME réparties sur tout le territoire, souvent en zone rurale, elle est confrontée depuis près de quinze ans à une baisse continue de sa valeur ajoutée, en raison de ses difficultés à attirer des talents et à renforcer ses investissements. » C’est ainsi que l’Adepale, Association des entreprises de produits alimentaires élaborés*, a peint le tableau du secteur dans sa lettre ouverte du 9 mai à Emmanuel Macron, fraîchement réélu président de la République. En outre, les TPE/PME/ETI agroalimentaires françaises sont frappées de plein fouet par les hausses vertigineuses des coûts de production et les impacts collatéraux de la guerre en Ukraine.

« À l’heure où se constitue votre prochain gouvernement et pour répondre aux ambitions de votre second mandat », l’Adepale demande donc dans une lettre ouverte au Président de la République, la mise en place d’un plan sectoriel et la nomination d’un Haut-Commissaire à l’agroalimentaire, sous l’autorité du Premier ministre en charge de la planification écologique.

« Seule cette configuration au plus haut niveau de l’État, supervisant de manière concertée les compétences de planification, de financement et de contrôle, pourra offrir des perspectives de court et de long terme à une industrie vitale pour la France, en phase avec le modèle alimentaire français porteur de valeurs auxquelles nous sommes tous attachés », insiste Jérôme Foucault, président de l’Adepale.

 

*L’Adepale regroupe six syndicats : les Entreprises du traiteur frais (ETF), la Fédération des industries d'aliments conservés (FIAC), les Entreprises des glaces et surgelés (Les EGS), la Fédération nationale des légumes secs (FNLS), le Syndicat des fabricants de végétaux frais prêts à l'emploi (SVFPE) et le Syndicat de la rizerie française (SRF).

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Quelles sont les clés de réussite du rayon fruits et légumes, selon Olivier Dauvers ?
Lors de Medfel 2022, l’expert en grande consommation Olivier Dauvers a présenté les clés de la réussite du rayon fruits et…
Inflation : 38 % des Français ont diminué leurs achats de fruits et légumes frais
Dans sa dernière enquête, l’Observatoire E.Leclerc des Nouvelles Consommations révèle l’impact de l’inflation et de la flambée…
Camille Poulet a choisi une multichapelle double paroi Richel pour la qualité de l’outil et le suivi assuré par le fabricant.
« La serre multichapelle permet une meilleure maîtrise du climat, plus de sérénité et plus de précocité »
Productrice à Saint-Rémy de Provence, Camille Poulet a construit 1 ha de serre multichapelle double paroi gonflable pour produire…
« Avec peu de surfaces de framboisiers, on peut obtenir une bonne rémunération rapide », témoigne David Gery, enchanté par sa nouvelle activité.
En Corrèze, un éleveur bovin se diversifie avec la culture de framboises
En Corrèze, David Gery a réussi la diversification de son exploitation en devenant avec succès éleveur et producteur de…
[Medfel 2022] Comment Arnaud Montebourg compte révolutionner et restructurer une filière d’amandes françaises
La Compagnie des Amandes a expliqué comment elle compte rémunérer ab initio les producteurs partenaires et a fait le point de ses…
L’installation agrivoltaïque de la Sefra sera le premier site pilote de grande échelle en vallée du Rhône. Objectif : affiner les données utilisées par l’intelligence artificielle pour piloter les persiennes sur vergers.
Drôme : 3 hectares de vergers couverts de persiennes solaires mobiles
Le programme d’expérimentation d’agrivoltaïsme suivi par la Sefra qui démarre pour au moins cinq ans vise à évaluer l’efficacité…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes