Aller au contenu principal
Font Size

Expérimentation : Invenio à la recherche de son ADN

Lors de son assemblée générale en « format réduit », Invenio a réaffirmé sa volonté de construire des programmes de R&D avec un juste prix pour les producteurs-adhérents.

Le  travail coordonné des pôles machinisme et amélioration des techniques culturales d'Invenio conduisent à la conception de nouveaux outils de pulvérisation. © RFL
Le travail coordonné des pôles machinisme et amélioration des techniques culturales d'Invenio conduisent à la conception de nouveaux outils de pulvérisation.
© RFL

Invenio a tenu son assemblée générale en « format réduit » fin juin dernier. La structure d’expérimentation du Sud-ouest a ainsi privilégié son fonctionnement statutaire d’association et a reporté la célébration de sa 10e année de création à une date ultérieure. Néanmoins, dans son rapport moral, le président d'Invenio Vincent Schieber a mentionné le bilan de l’année 2019 et les défis à venir. « 2019 a été une très grande année de transition, avec la mise en place de la nouvelle gouvernance professionnelle suite à la fusion Invenio-Ciref »,  a-t-il détaillé. Ainsi, le Ciref et Fraise Concept deviennent une Société par action simplifiée unipersonnelle (Sasu) qui prend le nom d’Invenio Solutions pour affirmer un lien fort avec Invenio et élargir leurs prestations à toutes espèces et activités. Selon le président, cette transition a permis d’atteindre une nouvelle envergure. « A ce stade-là, je parle bien « d’entreprise » avec tout ce que cela entraîne en termes de structuration, de relation, de mode de fonctionnement et de gouvernance », a-t-il précisé. Invenio, dont l’ADN est la recherche et le développement, maintient ses ambitions dans ce domaine avec le recrutement d’un nouveau sélectionneur fraise et la mise en activité de la serre verre de Douville pour l’innovation variétale.

L’opportunité de valoriser les savoir-faire

« Toutefois, en dix années, nous n’avons pas réussi à renforcer et pérenniser l’engagement professionnel tant sur les choix stratégiques clairs à moyen terme de la R&D que sur la participation financière », a constaté Vincent Schieber, relevant les relations ambiguës de structures collectives des filières de production et des pouvoirs publics. « Nous sommes à l’aube de supprimer des compétences techniques sur certains produits, faute d’engagements clairs et loyaux et faute de soutiens financiers », a-t-il déploré dans son rapport moral. Après deux années consécutives de comptes négatifs, le responsable a réaffirmé « la volonté d’Invenio de construire des programmes de R&D avec un juste prix pour les producteurs-adhérents, en leur privilégiant les financements publics ». Une démarche qui justifie son engagement au sein de l’Irfel, association des stations régionales françaises avec qui Invenio partage les mêmes préoccupations, afin de travailler à des solutions collectives et constructives. Vincent Schieber a terminé son rapport moral en remerciant le personnel d’Invenio qui a assuré la continuité du fonctionnement pendant « une période que nous n’aurions pu imaginer vivre ». « Nous avons l’opportunité de valoriser nos savoir-faire, de les amplifier et d’accompagner la mise en œuvre de nos résultats auprès de nos adhérents », a-t-il conclu.

 

A lire aussi :

Nouvelle-Aquitaine : Deux pôles dédiés à la fraise à Invenio

Nouvelle-Aquitaine : Invenio donne des perspectives aux producteurs

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

« On ne dessine pas un arbre en commençant par les feuilles, mais par le tronc : c’est que nous avons fait avec cette nouvelle offre pour les fruits et légumes en vrac », souligne Stefano Volpi, cofondateur de Connecting Food.  © Connecting Food
La blockchain adaptée aux fruits et légumes en vrac
Garantir l’origine tout au long de la chaîne d’approvisionnement n’est pas aisé avec des fruits et légumes en vrac. Connecting…
 © RFL
Moins travailler les sols agricoles pour une meilleure fertilité
La conservation des sols fait des émules. De plus en plus de producteurs, chercheurs et conseillers préconisent de ne pas…
promus box
Promus veut aider tous les producteurs à vendre en circuits courts
La start-up souhaite démocratiser l’approvisionnement local en accompagnant les producteurs dans leur diversification en circuit…
L'installation du bambou nécessite 4 à 5 ans puis les pousses sont ramassées à 25-30 cm pour être vendues en frais.
Du bambou alimentaire planté en Normandie
Matthieu Lerdu et ses deux fils, Rodolphe et Baptiste, ont planté 6 ha de bambou alimentaire, en contrat avec Onlymoso, société…
En ail blanc, les calibres sont plutôt moyens cette année.  © Archives FLD
« On va avoir besoin de l’ail français »
C’est le début de la campagne de l’ail français. Une année plutôt bonne, sans stock dans les frigos avec moins d’ail espagnol.…
La plantation en sol de trayplants de fraisier est en augmentation chez les maraîchers diversifiés. Cette technique est maintenant bien maîtrisée par les professionnels. © C.A Savoie Mont-Blanc
Des trayplants de fraisiers pour se diversifier
La production de fraises sous abris froids se démocratise dans les systèmes maraîchers diversifiés, afin de disposer d’un produit…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 29,5€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes