Aller au contenu principal

Import : pour éviter la surenchère...

LES PRIX ACTUELS sont source de désenchantement. Ce mois de juin est pourtant atypique et les récoltes de fruits d’été, qui avancent vite seront moins abondantes qu’anticipé.

LA BAISSE DES PRIX constitue actuellement la principale source d’inquiétude pour l’avenir. Pourtant, on risque de pêcher par excès de pessimisme. Certes, le retard des campagnes de melon et de fruits d’été en Espagne et la tardiveté du Bigarreau burlat sont autant de difficultés conjoncturelles. Elles aggravent le handicap structurel du mois de juin durant lequel l’offre se gonfle alors que les achats des consommateurs s’étoffent surtout pendant la période des vacances.

Les convulsions du marché ne doivent pourtant pas désarmer les énergies. D’autant plus que les derniers chiffres des panels montrent que les distributeurs qui ont choisi un positionnement qualitatif ont finalement cessé de perdre des parts de marché par rapport aux discounters de tous acabits.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Dégâts de gel : déjà une « annus horribilis » pour les arboriculteurs
Les nuits de gel de la semaine du 5 avril ont causé d’important dégâts principalement en arboriculture et viticulture. Tous les…
Le vanillier s'adapte bien à l'agroforesterie, en Guadeloupe, et produit des gousses capables de rivaliser avec ses homologues de l'Océan indien. © D-L Aubert-DAAF Guadeloupe
Guadeloupe : la vanille se cultive en sous-bois
Quelques agriculteurs ont décidé de relancer la culture de la vanille dans les sous-bois en Guadeloupe, grâce à des concessions…
Hélène Darroze et Guillaume Gomez, ambassadrice et parrain de l’Année internationale des fruits et légumes
Interfel a présenté en visioconférence le 31 mars quelques lignes directrices de son programme pour soutenir l’Année…
Dégâts de gel : la filière abricot très affectée, la pêche s'en sort mieux
L'AOP Pêches et Abricots de France dresse un premier bilan très provisoire des épisodes de gel sur les deux filières, en fonction…
Dégâts de gel dans l’Hérault : les températures étaient trop froides...
Les nuits des 6 et 7 avril, dans l’Hérault, les températures ont chuté jusqu'à -8°C et des parcelles d’arbres fruitiers et de…
L’AOP Pêches et Abricots de France dévoile ses nombreux axes de travail pour 2021
Campagne de communication commune avec l’ANPP sur Vergers Ecoresponsables, Plan Qualité Abricot, et expérimentation grandeur…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes