Aller au contenu principal

Import : net ralentissement commercial

Un ralentissement général dans le commerce des fruits et légumes commence à peser lourdement sur l’amont tout en retardant les baisses de prix à l’aval.

Les acheteurs passent des petites commandes de pêches et de nectarines. Comme l’offre des autres fruits est déficitaire, cela montre donc un ralentissement général des ventes.

L’entrée sur le marché des zones de pleine saison pèse sur le prix des pêches jaunes. C’est sur ce segment que les nouveaux opérateurs font les meilleures offres pour tenter de décrocher un référencement auprès d’acheteurs assaillis de petites offres. Cette contre-productivité commerciale, propre à notre secteur, est aggravée par les ventes à la commission (jusqu’à 0,60 E en cal A). De plus, cette année, les vendeurs veulent à tout prix séduire les acheteurs en prévision de jours plus difficiles lors de l’arrivée en pleine saison de l’Emilie Romagne et de la Grèce à la mi-juillet.

Cet article est réservé aux abonnés web Fruits & Légumes

Découvrez l'offre web Fruits et Légumes

Accès à tous les articles de la filière
Fruits et Légumes

Accès aux revues numériques sur PC, tablettes et smartphones

Accès newsletters Fruits et Légumes:
L'hebdo Filière
La bimensuelle Bio

Accès à l'ensemble des cotations
Fruits et Légumes

À lire aussi

  • Vignette
    Amorce d'une reprise

    Le marché des produits de saison a eu tendance à se réactiver, vendredi, à l’approche du we

  • Vignette
    un commerce attendu plus actif

    Le contexte s'annonce plus porteur pour les fruits et légumes de saison (asperge, con

  • Vignette
    Asperge

    Tendance: Les apports et les prix se sont stabilisés,

  • Vignette
    Carotte

    Tendance: Les derniers lots du Sud-Ouest ont été faci

  • Vignette
    Chou-fleur

    Tendance: Avec le déclin de la demande intérieure et la pers

  • Vignette
    Concombre

    Tendance: Le marché a conservé une bonne fluidité, su