Aller au contenu principal

Finistère
Hausse de l’énergie : Michel Barnier à l’écoute dans le Finistère

Le ministre de l’Agriculture reçu par les serristes bretons en fin de semaine dernière s’est engagé à interroger le président de GDF sur la diversité des tarifs pour les professionnels.

Venu sans chèque ni annonce, vendredi 11 avril, à Plougastel-Daoulas (Finistère) au cœur du bassin de production de Savéol, le ministre de l’Agriculture et de la Pêche a convaincu les serristes qui recherchent des énergies de substitution aux énergies fossiles. Les 250 exploitations serristes bretonnes (350 hectares consacrés à la tomate, 4 500 emplois) utilisent, à 72 % du gaz naturel, 20 % du fioul lourd et 5 % du gaz bonbonne. Chez Michel Le Gall, lui-même producteur et responsable “serre énergie” à la FRSEA de Bretagne, Michel Barnier a salué l’esprit d’initiative des serristes qui ne veulent pas subir la crise. Cogénération, biomasse, pompe à chaleur, chaudière à bois : plusieurs systèmes en cours d’expérimentation ou déjà validés. De même, les obstacles à franchir pour y parvenir lui ont été présentés.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Le marketing alimentaire peut-il être "responsable" ?
Comment impulser une démarche responsable dans le secteur agroalimentaire ? Le marketing alimentaire peut-il être responsable ?…
« L’intérêt pour nous de la serre est de protéger les cultures du Mistral », témoignait Julien Bernard aux invités de Légumes de France. © RFL
Des légumes sous serre photovoltaïque pour la vente directe
Légumes de France a organisé mi-octobre une visite de la serre photovoltaïque d’un de ses adhérents.
Comment valoriser l’agroécologie, attendue par un consommateur qui n'est pas prêt à payer plus ?
Sans pesticide de synthèse, HVE, Global Gap… Comment valoriser ces produits agroécologiques, plus chers à produire, auprès des…
Alain Alarcon Banagrumes
Banagrumes lance Orlana, une marque pour les fruits et légumes conventionnels « avec un plus »

Le grossiste rungissois Banagrumes vient de lancer une nouvelle marque Orlana. Celle-ci s’adresse aux fruits et légumes…

Mathieu Lancry
Mathieu Lancry (coopérative Norabio) : « La contractualisation avec Biocoop permet d’éviter toute spéculation »
Marché du bio, impact de la Covid-19, et produits équitables : Mathieu Lancry, président de Norabio et administrateur de Biocoop…
Les carottes de Noriap sont mises en marché par Kultive sous la marque "Carottes Ch'tis".  © Noriap
Noriap se lance dans la carotte pour le marché du frais
Après un test considéré comme concluant par la coopérative picarde, les surfaces sont appelées à doubler pour la prochaine…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes