Aller au contenu principal

Dégâts de gel : le régime de calamité agricole déployé

Le ministre de l'Agriculture a annoncé jeudi 8 avril la mise en œuvre du régime de calamité agricole.

Les nuits de gel de ce début avril, qui ont suivi une fin mars exceptionnellement douce, ont causé des dégâts extrêmement lourds à un grand nombre de cultures : arboriculture, viticulture, mais aussi betterave ou colza ont été très durement touchés, et ce dans toute la France. Le ministre de l'Agriculture Julien Denormandie a annoncé jeudi 8 avril sur Franceinfo que le régime de calamité agricole allait être activé.

A lire aussi : Dégâts de gel : déjà une « annus horribilis » pour les arboriculteurs

Les représentants de la viticulture ont appelé le Premier ministre à déployer « non pas un plan de relance, mais un plan de sauvetage » de la viticulture. Stéphanie Prat, directrice de la FNPF (Fédération nationale des producteurs de fruits), a déclaré le 9 avril auprès d'Agra : « C'est une semaine noire. Kiwi, pomme, poire, abricot, pêche, nectarine, cerise, raisin, tout ça sera impacté, à plus ou moins grande échelle en fonction des départements et des moyens de lutte à disposition. »

« On vit une situation extraordinaire car le gel a touché la totalité du territoire — ce qui est assez inédit — avec des durées de gel aussi longues, une intensité aussi forte et des vitesses de descente aussi rapide, a déploré de son côté Josselin Saint-Raymond, directeur de l'ANPP (Association nationale pommes poires), toujours dans Agra. Le tout au mois d'avril, après une phase de reprise végétative active vu les températures exceptionnelles des quinze demiers jours. Pour les vergers qui ont pu avoir une lutte active, notamment par aspersion, je pense que le travail de protection est fait. Mais pour les autres vergers, je pense que les dégâts seront significatifs. »

A lire aussi : Vignes, fruits, betteraves anéantis par le gel : des agriculteurs témoignent

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

L’alimentation locale, réel changement ou fausse tendance ?
Alimentation locale, circuit court, mondialisation contre souveraineté alimentaire… Cette tendance s’est-elle réellement…
Koki a signé plusieurs partenariat pour développer le verger de noisetiers en France et s'assurer des débouchés. © Koki
Noisette : un partenariat entre Unicoque et Ferrero
La forte demande du marché de la noisette industrie, consolidée par un partenariat avec Ferrero, dynamise la production de…
En médaillon, Guillaume Brisard compte installer à terme une trentaine de moutons Shropshire pour gérer l'enherbement de ses vergers. © A. Lasnier
Guillaume Brisard adopte l’éco-pâturage dans ses vergers
Guillaume Brisard, arboriculteur en Indre-et-Loire, a installé une douzaine de moutons dans ses vergers de pommiers et poiriers…
Fruits à coque : Amandera lève 1 M€ et se lance dans les noisettes
Actualités riches pour Amandera, la société de l’économie sociale et solidaire spécialisée dans le développement de filières de…
Les Mannoni, père et fils, produisent environ 2 500 tonnes de melons par an, sur le secteur de Tarascon et Arles. © E.Delarue
Serge Mannoni, producteur de melons dans les Bouches-du-Rhône : « melonnier, c’est un métier »
45 ans après son installation, Serge Mannoni a transmis son métier de melonnier à ses trois fils. Une passion partagée qui se…
Pommes et poires : trop tôt pour un bilan chiffré après les dégâts de gel
Le froid exceptionnel de début avril a impacté les productions de pommes et de poires. Selon l'Association nationale pommes…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes