Aller au contenu principal

Drosophila suzukii : quatre produits en dérogation pour protéger les cerisiers

Quatre produits sont actuellement en dérogation d'usage pour protéger les vergers de cerisiers contre la mouche Drosophila suzukii, dont deux sont utilisables en bio.

cerise - Drosophila suzukii
Drosophila suzukii est particulièrement néfaste aux vergers de cerisiers.
© Fredon Rhône-Alpes

Sokalciarbo WP (kaolin)

Dérogation valable jusqu’au 30 juillet 2024 sur cerisier pour lutter contre Drosophila suzukii et la mouche de la cerise Rhagoletis cerasi. Il s’emploie à la dose maximale de 50 kg/ha en 4 applications maximum sous usages confondus (intervalle de 4 à 5 jours entre 2 applications). Ce produit est utilisable en agriculture biologique et figure sur la liste biocontrôle.

Success 4 (spinosad)

Dérogation valable jusqu’au 30 juillet 2024, sur cerisier contre les mouches des fruits et sur fruits à coque contre Eurytoma sp. Il s’utilise à la dose maximale de 0,2 L/ha, en 2 applications. Sur fruits à coque, traiter impérativement avant l’ouverture des coques sur les premiers fruits. Ce produit est utilisable en agriculture biologique.

Exirel (cyantraniliprole)

Dérogation valable jusqu’au 30 juillet 2024 sur cerisier contre Drosophila suzukii et Rhagoletis cerasi. Il s’emploie en 3 applications (au moins 10 jours entre 2 applications), à la dose maximale de 1,125 l/ha.

Affirm (emamectine)

Dérogation valable jusqu’au 30 juillet 2024, sur cerisier contre Drosophila suzukii et Rhagoletis cerasi et sur prunier contre les chenilles foreuses des fruits. Ce produit s’emploie à la dose maximale de 2 kg/ha en 3 applications maximum (intervalle de 7 jours entre 2 applications).

Les plus lus

Grégory Spinelli, champignonnière du Clos du Roi
Grégory Spinelli, producteur de champignons dans le Val d'Oise : « Nous ne sommes plus que quatre producteurs franciliens »
Grégory Spinelli est à la tête de la champignonnière souterraine du Clos du Roi, en plein cœur d’une zone résidentielle de Saint-…
L’intelligence artificielle peut-elle révolutionner la filière fruits et légumes ?

Medfel 2024 a mis en débat cette question brûlante : à quoi donc pourrait servir l’IA dans les entreprises de fruits et…

Rémy Frissant, cofondateur d’Amandera, à Medfel 2024
La bio doit-elle se réinventer ?

La bio doit revenir à ses fondamentaux et mieux communiquer envers le consommateur. C’est ce qui ressort de la conférence…

Les tomates cerise marocaines à des prix défiant toute concurrence, côtoie l’offre française en saison.
Tomates marocaines : pourquoi les producteurs français ont mené une opération de sensibilisation

Des producteurs de tomates ont envahi vendredi 26 avril les rayons fruits et légumes de plusieurs supermarchés dans quatre…

En 2024, Savéol prévoit une hausse de ses volumes en tomates et en fraises

Après une année 2023 marquée la baisse des volumes, mais une légère progression de son chiffre d’affaires, la coopérative…

Medfel 2024 : les infos qu'il ne fallait pas louper, en images

Bien que cette édition 2024 semble avoir souffert de la grève des contrôleurs aériens, les premiers retours semblent très…

Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes