Aller au contenu principal

Enseigne spécialisée bio
Distribution : bousculade pour la reprise de Bio C’Bon

Biocoop, Naturalia (Casino), Carrefour, Auchan, La Vie Claire et la famille Zouari (Picard) ont déposé leur proposition de reprise de l'enseigne Bio C' Bon. Décision du Tribunal de commerce de Paris attendue fin octobre.

© Claire Tillier - FLD

Les repreneurs potentiels de Bio C’Bon, en redressement judiciaire, avait jusqu’au 16 septembre au soir pour déposer leur proposition auprès du Tribunal de commerce de Paris.Six dossiers ont été déposés pour la reprise des 158 magasins, des services connexes de l’enseigne (logistique) et environ 1 500 employés.

Le deux propositions les plus détaillées proviennent de Biocoop et de la famille Zouari (repreneur de Picard).

L’enseigne historique de la bio, associé à Marcel & Fils (un réseau bio dans le Sud-Est), propose de reprendre 105 magasins soit 86 % du parc. Ceci implique le réemploi immédiat de 686 salariés, soit 100 % du personnel des magasins retenus.

L’offre de la famille Zouari porterait sur la reprise de plus de 92 % des magasins, de l’entrepôt, de la centrale d’achat et du logisticien et maintiendrait une grande majorité des emplois.

Les deux propositions divergent sur le point de la logistique. Si l’offre de la famille Zouari l'inclut sa reprise, Biocoop, pour sa part, a souligné dans son communiqué de presse : « L'entrepôt de Bio c' Bon (à Athis-Mons dans l’Essonne) est surdimensionnés. Biocoop proposera un dispositif complémentaire en cours de chiffrage qui s'appuiera sur des partenaires, des reclassements internes et externes. »

D’autres grands distributeurs se sont aussi positionnés mais sans détailler leur offre.

L'enseigne spécialisée bio du groupe Casino, Naturalia, a aussi déposé une offre de reprise « sur un large périmètre ». Comme dans le cas de Biocoop, Naturalia aurait bâti son dossier conjointement avec Bernardo Sanchez Incera, ancien dirigeant de Monoprix

Carrefour et Auchan ont aussi déposé une proposition, tout comme La Vie Claire avec une proposition qui ne concerne que quelques magasins.

Ce sera au Tribunal de commerce de Paris de trancher entre ces diverses offres, probablement à la fin du mois d’octobre. Les repreneurs ont la possibilité d’amender leurs proposition jusqu’à 48 heures avant l’audience d’examen des offres.

Ce délai sera peut-être bienvenu. L’Association de défense des investisseurs de Bio C'Bon (Adibio), regroupant 4 800 particuliers ayant investi dans le développement de l’enseigne, espère, par la voix de son avocat,"l’apurement du passif" de Bio C’Bon. L’Adibio évalue le préjudice à 114 M€.

L’enseigne Bio C’Bon a été placée en redressement judiciaire par le Tribunal de commerce de Paris, mardi 8 septembre.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Les neuf maraîchers adhérents à l'OP Ydeal sont situés dans un rayon de 20 km au sud de Nantes. © Ydeal
Débuts prometteurs et projets d’avenir pour la nouvelle organisation de producteurs Ydeal
Créée début 2020 en région nantaise, l’OP Ydeal avec sa marque Le Potager de Jade mise sur la proximité, la réactivité et la…
Les 5 plus gros marchés du bio en Europe
Les consommateurs de l’Union européenne ont dépensé plus de 42 milliards d’euros pour les produits bio en 2018, dont plus de la…
tomate san pesticides
« Sans pesticide » et « Sans résidus de pesticides » font polémique
Les groupements de producteurs engagés dans les démarches « sans pesticides » ou « sans résidu de pesticides » réagissent…
Cette installation a été mise en place en mars. La première récolte, avec de faibles volumes, est prévue en 2021.  © Blue Whale
Blue Whale veut révolutionner le raisin bio
Le projet de raisin bio sous abri-climatique semble sur de bons rails. Il permettra de sécuriser le producteur et de répondre aux…
Le guayule est adapté aux conditions pédoclimatiques du sud de la France. Sa culture peut se concevoir dans le cadre d’une diversification.
Diversification : Le guayule produit du caoutchouc naturel
Issu de régions désertiques du continent nord-américain, le guayule offre des perspectives très prometteuses de développement d’…
Sodexo : solidarité et partenariats pour des fruits et des légumes locaux
Sodexo poursuit son engagement pour le développement et le soutien des filières agricoles locales et de qualité. Contexte EGalim…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 29,5€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes