Aller au contenu principal

Logistique - Transport routier
Détruire ou sauver les produits : un choix cornélien

Le taux de litiges dans la livraison de fruits et légumes croît régulièrement. Ce qui pose en exergue une problématique complexe : que fait-on de la marchandise ?

Il est de plus en plus fréquent aujourd’hui de voir des destinataires refuser de prendre livraison de la marchandise. L’objectif ici n’est pas de savoir si le refus de prendre livraison est justifié ou pas (quoique !), mais bien de se centrer sur la suite logique d’un refus : que fait-on de la marchandise ? Qui prend la décision ? Sur le plan chronologique, c’est évidemment le transporteur qui est le premier avisé. Il doit alors constater un “empêchement à livraison” (article 16 du contrat-type “Transport sous température dirigée”). Et là deux solutions : soit le donneur d’ordres a indiqué préalablement à l’opération de transport la démarche à suivre (c’est l’idéal, fortement conseillé, mais malheureusement très rare) ; soit il n’a donné aucune consigne particulière. Le transporteur doit alors aviser son donneur d’ordres, lequel est censé donner cette fois-ci les instructions nécessaires. Il peut demander une reprise de la marchandise et fixer une nouvelle date de livraison.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Victor Lallement et Quentin Blochard ont réhabilité un kilomètre de galerie pour redémarrer la production de champignon dans les mines d'ocre.
Une nouvelle champignonnière bio dans le Vaucluse
Victor Lallement et Quentin Blochard remettent les champignons à l’honneur dans le Luberon en réhabilitant une mine d’ocre pour…
Coo'Alliance
Nouvelle-Aquitaine : six OP unies pour fournir la restauration collective
La nouvelle entité Coo’Alliance veut peser dans l’approvisionnement f&l de la restauration collective en Nouvelle-Aquitaine.…
Le brocoli Bimi à la conquête du marché français
Le producteur Picvert et le sélectionneur Sakata se sont engagés ensemble pour développer la production origine France de la…
La performance environnementale est un des gros points forts de la micro-injection sécurisée (En photo, test de migration en culture de kiwi).
La micro-injection dans le tronc, voie d’avenir pour la protection phytosanitaire des vergers ?
La micro-injection sécurisée fait partie des méthodes d’application de produits phytosanitaires actuellement étudiées en…
Innovation bio : le consommateur veut être écouté et attend du local mais se moque de la praticité
François Labbaye de Bio Panel a proposé sur Natexpo un éclairage pour comprendre le consommateur bio, sa vision de l’innovation…
Communiquer sur le plaisir des légumineuses et non sur la notion de protéines végétales
[Références mises à jour le 9 novembre 2021] Alors qu’elles sont bourrées d’avantages, pourquoi les protéines végétales peinent-…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes