Aller au contenu principal

Cerise : « Des filets périphériques permettent de limiter les dégâts de Drosophila suzukii »

Le Cefel, dans le Tarn-et-Garonne, a testé l'utilisation de filets périphériques en verger de cerisiers, pour limiter les dégâts de Drosophila suzukii en complément d'un programme phytosanitaire.

« Beaucoup de producteurs de cerises du Tarn-et-Garonne ne sont pas spécialisés et n’ont pas les moyens de couvrir leur verger entièrement en filets anti-insecte et bâches. C’est pourquoi nous avons testé le système des filets périphériques de mailles de 6 x 6, comme barrière en complément d’un programme phytosanitaire. Mis en place autour du verger de collection variétale cerises du Cefel, les filets ont été fermés au moment de la véraison de la variété la plus précoce (Earlyse) et deux traitements spécifiques à D. suzukii ont été appliqués 14 jours et 7 jours avant la récolte de celle-ci. Le filet périphérique couplé à deux interventions insecticides a permis en 2018 de réduire les dégâts à 6 % sur la variété la plus tardive (Noire de Meched), soit plus de 27 jours après le dernier traitement. Parallèlement à ces résultats, dans une parcelle d’essai située à proximité, sur la variété Noire de Meched, le taux de dégâts était de 62,5 % sur le témoin non traité, et sur la modalité de référence (quatre traitements) ils étaient de 31,5 %. En 2019, nous avons continué à tester le système avec deux applications de lambda-cyhalothryne. Le taux de dégâts maximum était alors de 15 %. En 2020, aucun insecticide n’a été effectué à la fermeture du filet. Mais sur les variétés précoces, les taux de dégâts étaient déjà à 15 %. Ces premiers résultats sont encourageants, les filets périphériques ne peuvent à eux seuls permettre une récolte sans dégâts mais en combinaison avec une protection phytosanitaire allégée, ils peuvent permettre de sécuriser une récolte, ce qui n’était pas le cas sur certains vergers, notamment sur des variétés tardives. Cette installation est beaucoup moins onéreuse qu’une couverture totale. Les filets de 4 m de haut installés sur des poteaux de 5 m et accroché à 3 fils transversaux ont l’avantage d’être repliables, afin de les préserver des intempéries. Ce système est aussi adapté aux vergers non palissés, nombreux dans la région. Il donne de l’espoir aux producteurs dont certains pensaient devoir arrêter la cerise. Nous voulons confirmer ces premiers résultats en 2021 à travers un réseau de parcelles chez des producteurs, étudier le comportement sur un verger plus grand ou encore en situation de coteau. »

A lire aussi : Protection des vergers : toujours plus de filets

                      Dans le Tarn-et-Garonne, une parcelle de cerisiers entièrement close par un système de filets et de bâches

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Deux maraîchers strasbourgeois remportent le Trophée du maraîchage
Le Trophée du maraîchage, organisé par Légumes de France, a été remis à un couple de maraîchers strasbourgeois, lors de la finale…
Tech & Bio 2021 a démarré pour trois jours
Le salon Tech & Bio a lieu du 21 au 23 septembre 2021 dans la Drôme. 80 conférences et 100 ateliers sur les techniques…
L’effeuillage mécanique apporte plus de coloration aux fruits.
Pomme et poire : le CTIFL étudie l'adaptation des vergers à la mécanisation
Le CTIFL consacre plusieurs essais à une meilleure adaptation des vergers de fruits à pépins à la mécanisation.
[VIDEOS] Cerise : la pose des filets alt'droso en pratique
Deux films pratiques sur la pose de filets alt'droso, visant à lutter contre les dégâts de Drosophila suzukii sur cerisier, ont…
Vente directe : les questions à se poser avant de choisir son distributeur automatique de fruits et légumes
Se lancer dans la vente en distributeur automatique ne s’improvise pas. En amont, plusieurs points clés doivent être réfléchis.
L’amande, star des nouveaux produits
En 2020, pour la 6e année consécutive, l’amande est le fruit à coque le plus utilisé dans les lancements de nouveaux…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes