Aller au contenu principal

Cerise : « Des filets périphériques permettent de limiter les dégâts de Drosophila suzukii »

Le Cefel, dans le Tarn-et-Garonne, a testé l'utilisation de filets périphériques en verger de cerisiers, pour limiter les dégâts de Drosophila suzukii en complément d'un programme phytosanitaire.

« Beaucoup de producteurs de cerises du Tarn-et-Garonne ne sont pas spécialisés et n’ont pas les moyens de couvrir leur verger entièrement en filets anti-insecte et bâches. C’est pourquoi nous avons testé le système des filets périphériques de mailles de 6 x 6, comme barrière en complément d’un programme phytosanitaire. Mis en place autour du verger de collection variétale cerises du Cefel, les filets ont été fermés au moment de la véraison de la variété la plus précoce (Earlyse) et deux traitements spécifiques à D. suzukii ont été appliqués 14 jours et 7 jours avant la récolte de celle-ci. Le filet périphérique couplé à deux interventions insecticides a permis en 2018 de réduire les dégâts à 6 % sur la variété la plus tardive (Noire de Meched), soit plus de 27 jours après le dernier traitement. Parallèlement à ces résultats, dans une parcelle d’essai située à proximité, sur la variété Noire de Meched, le taux de dégâts était de 62,5 % sur le témoin non traité, et sur la modalité de référence (quatre traitements) ils étaient de 31,5 %. En 2019, nous avons continué à tester le système avec deux applications de lambda-cyhalothryne. Le taux de dégâts maximum était alors de 15 %. En 2020, aucun insecticide n’a été effectué à la fermeture du filet. Mais sur les variétés précoces, les taux de dégâts étaient déjà à 15 %. Ces premiers résultats sont encourageants, les filets périphériques ne peuvent à eux seuls permettre une récolte sans dégâts mais en combinaison avec une protection phytosanitaire allégée, ils peuvent permettre de sécuriser une récolte, ce qui n’était pas le cas sur certains vergers, notamment sur des variétés tardives. Cette installation est beaucoup moins onéreuse qu’une couverture totale. Les filets de 4 m de haut installés sur des poteaux de 5 m et accroché à 3 fils transversaux ont l’avantage d’être repliables, afin de les préserver des intempéries. Ce système est aussi adapté aux vergers non palissés, nombreux dans la région. Il donne de l’espoir aux producteurs dont certains pensaient devoir arrêter la cerise. Nous voulons confirmer ces premiers résultats en 2021 à travers un réseau de parcelles chez des producteurs, étudier le comportement sur un verger plus grand ou encore en situation de coteau. »

A lire aussi : Protection des vergers : toujours plus de filets

                      Dans le Tarn-et-Garonne, une parcelle de cerisiers entièrement close par un système de filets et de bâches

 

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Les futures fermes contiendraient 400 systèmes de culture empilés les uns sur les autres.
Bouches-du-Rhône : une ferme verticale teste la "géoponie rotative"
La géoponie rotative est testée par la ferme verticale Futura Gaïa avec comme objectif de vendre la technologie dans l’industrie…
Marie-Claire Caravaca, la propriétaire, et Patrick Réjou, technicien à la Chambre d’agriculture et à la Fédération des trufficulteurs lors des visites de truffière à Mareuil dans le Périgord.
Périgord : la culture de truffe comme diversification
La Chambre d’agriculture de Dordogne et les professionnels de la filière trufficole ont organisé une visite de truffières, en…
Sécuriser et développer la production d'amandes de façon qualitative et garantir un niveau de valorisation, tels sont les enjeux de  la jeune filière "Pistache en Provence".
Provence : la pistache structure sa filière
Réimplanter la culture de la pistache dans le paysage provençal est bien loin de l’utopie, la filière s’organise pour renaître de…
Pays de la Loire : une nouvelle association voit le jour
Créée à l’initiative de producteurs, l’association Pays de la Loire Fruits et Légumes vise à structurer la filière régionale de l…
Plastique, fruits et légumes et loi Agec : les infos passées pendant les fêtes
L’autorisation des élastiques pour certains fruits et légumes a été officialisé. Interfel a demandé le report du texte sur les…
Pommes et poires : WAPA réactualise ses chiffres
WAPA, l'association mondiale de la pomme et de la poire, a mis à jour ses prévisions de récolte de pommes et de poires pour l'…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes