Aller au contenu principal

Agenda
Des Assises juridiques pour l’agroalimentaire

En juin 2021, LEXposia organise à Paris les premières Assises juridiques de l'alimentation et des filières agroalimentaires. Un format inédit qui compte allier les métiers du juridique et de l’alimentaire pour faire le point sur les enjeux actuels.

La sécurité alimentaire est plus que jamais au coeur des enjeux.
© Agrosourcing / archives FLD

[MISE A JOUR DATE : 29 avril 2021]

L’organisateur d’événements et formateur LEXposia organise le 29 septembre 2021, en présentiel, la première édition des Assises juridiques de l'alimentation et des filières agroalimentaires à l'Hôtel Shangri-La (Paris XVIe), sous le thème : “Législation alimentaire : mettre les bouchées doubles !”. Cette journée été initialement prévue le 17 novembre 2020 mais a été décalée à de nombreuses reprises en raison des mesures sanitaires. Afin de garantir la sécurité de tous, un dispositif sanitaire très strict sera mis en place.

Cette journée d'étude est susceptible d'être prise en charge par un organisme collecteur.

Faire le lien entre métiers du droit et les filières agro-alimentaires

« Cette première édition interprofessionnelle vise à rassembler de la façon la plus large possible, au-delà des métiers du droit (avocat, notaire, juriste d’entreprise …), les acteurs de la filière agro-alimentaire (sécurité alimentaire, ingénieur, chercheur …) », souligne LEXposia. Katia Merten-Lentz, avocat associée (cabinet Keller & Heckman LLP) et directrice scientifique de l’événement, précise : « Trop souvent dans ce secteur d’expertise qu’est l’agroalimentaire, les conférences et autres événements sont très segmentés. Il s’agira donc du premier événement de cette nature, autour de sujets prospectifs et pointus. »

Le programme, c’est par ici !

Au programme donc : une diversité d’interventions qui résonnent dans l’actualité et le contexte compliqué des derniers mois : la loi Egalim, la stratégie de la Fourche à la fourchette, la sécurité et transparence ou bien encore la R&D. Dans le détail, sont prévus  :

Introduction : Quelle position adopter concernant la stratégie “Farm to fork” ?

Atelier 1 : La Loi Egalim, deux ans après sa promulgation

Quel bilan? Quelles applications pratiques? Faut-il la repenser? Comment améliorer la compétitivité de l'industrie alimentaire?

Atelier 2 : Sécurité et transparence dans le secteur alimentaire

Quelles tendances chez les consommateurs ? Informations des consommateurs et sécurité alimentaire. Traçabilité des produits. Points réglementaires sur les nouveaux marchés en Europe

Atelier 3 : Valorisation de la R&D, innovations alimentaires et actifs immatériels

FoodTech et réglementation. Brevets et COV, comment s’articulent ces deux protections ? Focus : les organismes créés par les nouvelles technologies de mutagenèse réglementés comme des OGM. Les SIQO comme témoins de qualité.

Outre de nombreux professeurs, juristes et avocats, sont aussi annoncés des experts de Bioline by Invivo,Kantar Worldpanel France, l’UFS, l’Ania, la FCD, groupe Bel, l’Autorité de la Concurrence, le groupe Ferrero, ITM… ainsi que le sénateur Daniel Gremillet (président du groupe de suivi de la loi EGalim) et Jean-Baptiste Moreau.

Infos pratiques

Parmi les partenaires qui soutiennent cette première édition : l’Ania, la FCA, la FCD, UFS, LexisNexis, AgroParisTech et la Sorbonne, et FLD  et Les Marchés – groupe Réussir.

Plus d’infos et inscriptions sur www.lexposia-events.com

logos
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Jacques Mathé : « Le problème du circuit court se pose en termes de différenciation de l’offre, de haute technicité et de productivité du travail. La binette, c’est bien mais ça prend du temps ! »
« Les circuits courts en fruits et légumes doivent sortir de l’artisanat »
La commercialisation en circuit court, notamment en maraîchage, peut apparaître très séduisante. « Le potentiel phénoménal…
Pourquoi le distributeur de fruits et légumes italien Orsero rachète les Français Blampin et Capexo ?
L’importateur et distributeur italien de fruits et légumes Orsero renforce sa présence sur le marché français en entrant au…
Kiwi jaune : accord historique en Italie entre NKP et Rivoira
Les deux entreprises ont signé un accord de développement commercial au niveau mondial pour deux variétés de kiwis à chair jaune.
[MISE A JOUR] Des récoltes de pommes et poires attendues en hausse dans un contexte économique compliqué
Wapa a dévoilé ses traditionnelles prévisions pour l’hémisphère nord et rappeler les défis que le secteur doit être prêt à…
La France produit environ 35 000 t de cerise douce, ce qui la place au 8e rang européen.
Production de cerises : l’Italie, l’Espagne et la Grèce en tête des pays européens

La production mondiale de cerise douce atteint 2,6 millions de tonnes par an. La Turquie est le…

kiwis
AOP Kiwi de France : « Les organisations de producteurs européens n’ont pas la puissance financière de Zespri et subissent une concurrence grave »
François Lafitte, président de l’AOP Kiwi de France, répond aux questions de FLD sur l’accord de libre-échange UE/Nouvelle-…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes