Aller au contenu principal

Ardèche - châtaigne : « Garder le cap malgré les années difficiles »

La présence dans la salle d'élus aux côtés des producteurs, distributeurs et metteurs en marché prouve la dynamique de la filière.
© Apasec

Après une récolte de châtaigne 2017 catastrophique marquée par la sécheresse, la campagne 2018 n’a pas non plus été à la hauteur des attentes, ont constaté les producteurs ardéchois début avril à Privas. Malgré un début de saison prometteur, la sécheresse de septembre a engendré un stress hydrique important. Résultat : un déficit de récolte d’environ 30 % (3 200 t récoltées) et une qualité sanitaire dégradée. La maladie de l’encre s’est également développée ces dernières années. « Les campagnes difficiles ont été récurrentes ces dernières années », déplore Daniel Vernol, président du SDCA. Jean-Luc Flaugère, président de la Chambre d’agriculture, de s’inquiéter : « avec le changement climatique, la châtaigneraie ardéchoise pourrait remonter de 300 mètres en altitude d’ici 30 ans. » Malgré les difficultés, la castanéiculture ardéchoise jouit d’une vraie dynamique collective. La création de l’AOP Châtaigne n’y est pas étrangère, et les adhésions se poursuivent avec actuellement 265 producteurs, 11 expéditeurs et deux entreprises de transformation. Issu des besoins de la filière, le plan régional Châtaigneraie traditionnelle a déjà rempli une partie des objectifs. Près de 5 900 arbres ont été réhabilités et 4 500 arbres plantés ou greffés. « Il nous faut poursuivre ce travail fructueux, qui doit se pérenniser au-delà de 2020 », plaide Daniel Vernol.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Francisation de fruits et légumes espagnols : une enquête en cours
Un grossiste en fruits & légumes des Bouches-du-Rhône est soupçonné d’avoir francisé plusieurs centaines de tonnes de fruits…
Après les légumes, Cultiv lance une gamme de cosmétiques à base de céréales bio et françaises
La marque de cosmétiques d’InVivo lancera en septembre Epanouit, à base de céréales. Pas de quoi faire un complément de revenus…
Carrefour veut structurer une filière amande bio française avec la coopérative La Melba
Le distributeur s’est engagé en prix et en volume pour trois ans avec cinq producteurs en conversion. Mais le partenariat se veut…
Fruits d’été : la filière rappelle la GMS à ses engagements
La saison bat son plein. La distribution communique sur son soutien aux producteurs. La filière demande que les actes suivent.
Le pôle Innov’Alliance fait le point sur les multiples facettes du chanvre et du cannabis
Le chanvre ou cannabis est une plante aux multiples débouchés. Très bien définis pour certains (industrie, bâtiment, alimentaire…
Restauration collective : les professionnels des fruits et légumes veulent éviter la multiplication des lots
Interfel a organisé un webinaire sur ses recommandations en matière d’achat de fruits et légumes en restauration collective, le 8…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes