Aller au contenu principal
Font Size

8 bonnes pratiques d’utilisation des films de paillage biodégradables

L'usage des paillages biodégradables se développe, notamment pour faire face aux contraintes de recyclage du plastique. Le recours à certaines pratiques pour bien les utiliser est nécessaire.

Le film doit être suffisamment tendu sur la butte, mais sans excès afin de ne pas flotter au vent.
© BASF

1 Nécessité d’une bonne préparation du sol (fine, sans éléments grossiers affleurant, profilée pour éviter les poches d’eau), la pose mécanique avec du matériel adapté assurant une bonne tension.

 

2 La pose du film peut être faite avec le même matériel que celui utilisé traditionnellement pour les films de paillage polyéthylène. Il convient cependant de réduire légèrement la tension du rouleau, d’adapter la vitesse de pose aux conditions du terrain et de retirer le cas échéant le frein de la dérouleuse.

 

3 Le film doit être suffisamment tendu sur la butte, mais sans excès afin de ne pas flotter au vent et de ne pas entraîner une réduction de l’épaisseur du film à la pose.

 

4 La perforation post-pose est possible mécaniquement avec du matériel tranchant ou à chaud.

 

5 La plantation devra s’effectuer rapidement après la pose si possible dans la même journée si les conditions le permettent, ou dans les trois à quatre jours suivant la pose.

 

6 L’irrigation par aspersion ou par goutte-à-goutte légèrement enterré sera ajustée pour prendre en compte la plus grande perméabilité à l’évaporation. La vitesse de dégradation étant liée à des paramètres biologiques et climatiques, un test in situ permettra de faire le bon choix de produit.

 

7 Enfouir au bon moment. Idéalement, le film doit être enfoui lorsqu’il est devenu cassant et a perdu son élasticité. Ainsi, de nombreux fragments de petites tailles seront générés, avec une surface de contact avec la terre plus importante et donc une biodégradation plus rapide. Trop précocement, le broyage générera des fragments de grandes tailles dont la dégradation sera plus longue.

 

8 Pour conserver leurs propriétés, les films doivent être stockés à l’abri des facteurs de dégradation (température, humidité, micro-organismes). Les bobines neuves ou partiellement utilisées doivent être stockées dans leur emballage d’origine. Elles seront stockées de manière à éviter le tassement et la déformation du produit sous l’effet du poids des bobines ; ne pas superposer les palettes de bobines de film biodégradable.

 

A lire aussi : l'utilisation de paillages biodégradables se développe en maraîchage bio

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

« On ne dessine pas un arbre en commençant par les feuilles, mais par le tronc : c’est que nous avons fait avec cette nouvelle offre pour les fruits et légumes en vrac », souligne Stefano Volpi, cofondateur de Connecting Food.  © Connecting Food
La blockchain adaptée aux fruits et légumes en vrac
Garantir l’origine tout au long de la chaîne d’approvisionnement n’est pas aisé avec des fruits et légumes en vrac. Connecting…
 © RFL
Moins travailler les sols agricoles pour une meilleure fertilité
La conservation des sols fait des émules. De plus en plus de producteurs, chercheurs et conseillers préconisent de ne pas…
promus box
Promus veut aider tous les producteurs à vendre en circuits courts
La start-up souhaite démocratiser l’approvisionnement local en accompagnant les producteurs dans leur diversification en circuit…
L’atelier d’écossage du haricot Coco de Paimpol a été perfectionné pour la campagne 2020. © Cerafel
L’UCPT s’adapte et devient les Maraîchers d’Armor
La nouvelle coopérative Les Maraîchers d’Armor regroupe les adhérents des coopératives de base de l’UCPT, Bro Dreger, la Presqu’…
La plantation en sol de trayplants de fraisier est en augmentation chez les maraîchers diversifiés. Cette technique est maintenant bien maîtrisée par les professionnels. © C.A Savoie Mont-Blanc
Des trayplants de fraisiers pour se diversifier
La production de fraises sous abris froids se démocratise dans les systèmes maraîchers diversifiés, afin de disposer d’un produit…
La tomate de Marmande veut se faire reconnaître
La marque collective Tomate de Marmande est une première étape vers l'IGP Tomate de Marmande qui concerne déjà les produits frais…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 29,5€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes