Aller au contenu principal

8 bonnes pratiques d’utilisation des films de paillage biodégradables

L'usage des paillages biodégradables se développe, notamment pour faire face aux contraintes de recyclage du plastique. Le recours à certaines pratiques pour bien les utiliser est nécessaire.

Le film doit être suffisamment tendu sur la butte, mais sans excès afin de ne pas flotter au vent.
© BASF

1 Nécessité d’une bonne préparation du sol (fine, sans éléments grossiers affleurant, profilée pour éviter les poches d’eau), la pose mécanique avec du matériel adapté assurant une bonne tension.

 

2 La pose du film peut être faite avec le même matériel que celui utilisé traditionnellement pour les films de paillage polyéthylène. Il convient cependant de réduire légèrement la tension du rouleau, d’adapter la vitesse de pose aux conditions du terrain et de retirer le cas échéant le frein de la dérouleuse.

 

3 Le film doit être suffisamment tendu sur la butte, mais sans excès afin de ne pas flotter au vent et de ne pas entraîner une réduction de l’épaisseur du film à la pose.

 

4 La perforation post-pose est possible mécaniquement avec du matériel tranchant ou à chaud.

 

5 La plantation devra s’effectuer rapidement après la pose si possible dans la même journée si les conditions le permettent, ou dans les trois à quatre jours suivant la pose.

 

6 L’irrigation par aspersion ou par goutte-à-goutte légèrement enterré sera ajustée pour prendre en compte la plus grande perméabilité à l’évaporation. La vitesse de dégradation étant liée à des paramètres biologiques et climatiques, un test in situ permettra de faire le bon choix de produit.

 

7 Enfouir au bon moment. Idéalement, le film doit être enfoui lorsqu’il est devenu cassant et a perdu son élasticité. Ainsi, de nombreux fragments de petites tailles seront générés, avec une surface de contact avec la terre plus importante et donc une biodégradation plus rapide. Trop précocement, le broyage générera des fragments de grandes tailles dont la dégradation sera plus longue.

 

8 Pour conserver leurs propriétés, les films doivent être stockés à l’abri des facteurs de dégradation (température, humidité, micro-organismes). Les bobines neuves ou partiellement utilisées doivent être stockées dans leur emballage d’origine. Elles seront stockées de manière à éviter le tassement et la déformation du produit sous l’effet du poids des bobines ; ne pas superposer les palettes de bobines de film biodégradable.

 

A lire aussi : l'utilisation de paillages biodégradables se développe en maraîchage bio

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Les futures fermes contiendraient 400 systèmes de culture empilés les uns sur les autres.
Bouches-du-Rhône : une ferme verticale teste la "géoponie rotative"
La géoponie rotative est testée par la ferme verticale Futura Gaïa avec comme objectif de vendre la technologie dans l’industrie…
Marie-Claire Caravaca, la propriétaire, et Patrick Réjou, technicien à la Chambre d’agriculture et à la Fédération des trufficulteurs lors des visites de truffière à Mareuil dans le Périgord.
Périgord : la culture de truffe comme diversification
La Chambre d’agriculture de Dordogne et les professionnels de la filière trufficole ont organisé une visite de truffières, en…
Plastique, fruits et légumes et loi Agec : les infos passées pendant les fêtes
L’autorisation des élastiques pour certains fruits et légumes a été officialisé. Interfel a demandé le report du texte sur les…
Pommes et poires : WAPA réactualise ses chiffres
WAPA, l'association mondiale de la pomme et de la poire, a mis à jour ses prévisions de récolte de pommes et de poires pour l'…
Pays de la Loire : une nouvelle association voit le jour
Créée à l’initiative de producteurs, l’association Pays de la Loire Fruits et Légumes vise à structurer la filière régionale de l…
Sécuriser et développer la production d'amandes de façon qualitative et garantir un niveau de valorisation, tels sont les enjeux de  la jeune filière "Pistache en Provence".
Provence : la pistache structure sa filière
Réimplanter la culture de la pistache dans le paysage provençal est bien loin de l’utopie, la filière s’organise pour renaître de…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes