Aller au contenu principal

KIWI : 40 ans de la Scaap Kiwifruits de France : « L’avenir appartient à ceux qui osent et à ceux qui s’organisent collectivement »

L’union de coopératives Scaap Kiwifruits de France a réuni le 20 septembre ses producteurs, salariés et partenaires pour fêter ses 40 ans. Un long chemin marqué par des challenges relevés, des innovations et des rapprochements.

C’est à la magnifique grande brasserie de l'Atrium, magnifique bâtiment historique Art Déco à Dax (Landes), que la Scaap Kiwifruits de France a fêté en grande festivité ses 40 ans le 21 septembre au soir. Pour l’occasion, 210 invités avaient traversé la France et même l’océan Atlantique. Il faut dire que « cette soirée, cela faisait longtemps que nous l’attendions, après deux ans de Covid ! », a annoncé de but en blanc en introduction François Lafitte, le président de la Scaap Kiwifruits de France. La marque Oscar avait en effet dû fêter ses 40 ans en 2020 sans tralala, restrictions sanitaires oblige.

Pour cet anniversaire-là, la Scaap a sorti le grand jeu. Un apéro convivial sous le patio (avec un mojito au kiwi, version avec et sans alcool) ; une salle de réception redécorée avec d’immenses et beaux portraits des producteurs, pour leur rendre honneur ; un repas assis digne des grandes tablées ; un groupe de musique ; mais surtout des rires et des retrouvailles. Outre les producteurs adhérents et partenaires et les salariés, quelques représentants des partenaires bancaires, transporteurs, emballeurs… (Xeda, EuroLabel, Primever, Côte Sud Emploi, Dyna, Fimat, Smurfit Kappa, Peixoto & fils, Icogeser, Sormaf…) étaient présents. L’objectif était surtout de faire la fête de manière conviviale et non rigide. Objectif réussi !

 

Des unions, des fusions, des rapprochements

De 1982 à 2022, la Scaap Kiwifruits de France en a fait du chemin. Patrick Piquin, le directeur, a témoigné d’une « belle aventure, commencée dans les années 80 avec un fruit nouveau, le kiwi, qu’on a dû apprendre à produire et à commercialiser et qu’on continue d’apprendre chaque jour ».

La Scaap Kiwifruits de France, c’est aussi une histoire de rapprochement et de fusions, avec dès l1982, la transformation du GIE de 1977 vers une forme coopérative, la CAAP Kiwifruits de France. Puis une fusion pour SCAP Kiwifruit de France et Coop d’Amou en 2006, « lui permettant d’ajouter un deuxième A car comme pour l’andouillette, avec plusieurs A c’est mieux ».

C’est aujourd’hui 350 producteurs 5 coopératives sous l’Alliance Kiwi France (Scaap Kiwifruits de France, SCA Vallée du Lot, Lorifruit dans la Drôme, Agrucorse), des partenaires, notamment un partenariat avec Euralis initié en 2021 pour installer de nouveaux kiwiculteurs.

 

Un bureau commercial et des innovations

C’est aussi un bureau commercial Primland, de nouveaux clients et de nouveaux marchés, plus de 350 clients à date, une spécialisation dans le kiwi vert français et aujourd’hui une diversification, des marques propres, Oscar bien installée et Nergi, le petit baby kiwi, déposées dans plus de 40 pays.

« Notre mobilisation sur la R&D est toujours totale, rappelle Jean-Baptiste Pinel, directeur général de Primland. Le kiwi vert chilien de contre-saison depuis 20 ans, le Summerkiwi français précoce, les vergers de kiwis jaunes, le baby kiwi Nergi, des étalements de saison grâce à des plantations au Portugal, en Espagne, en Italie, en Ukraine, et un partenariat en contre-saison dans le jaune avec un producteur sud-africain. Et nous avons été le premier groupe français à choisir la nouveauté kiwi rouge pour la France. »

 

 

 

 

Succès pour la 3e édition du FTK. Le matin même, la 3e édition du FTK (forum technique du kiwi) a eu lieu, sous le soleil, dans les vergers du producteur Jean Louis Tissier à Lahontan. Au programme des ateliers : présentation variétale, punaise diabolique, gestion de l’irrigation, taille en vert. « Nos exposants cette année étaient plus nombreux, se réjouit la Scaap Kiwifruits de France. Selon les premiers retours ils ont apprécié la qualité des contacts qu’ils ont pu faire pendant la manifestation. » 160 participants, adhérents et des candidats à la plantation de kiwis, mais aussi les équipes techniques d’Euralis... « Le partenariat engagé avec cette coopérative il y a quelques mois est très encourageant car près de 40 agriculteurs sont aujourd’hui prêts à s’engager avec la SCAAP. Certains d’entre eux étaient présents », souligne la Scaap.

Et François Lafitte de conclure les discours (mais pas la soirée, celle-ci s’étant joyeusement étendue tard dans la nuit) : « Les perspectives d’avenir, elles sont bonnes, malgré le contexte. Car nous avons l’envie de faire, nous avons l’ambition, nous avons les outils industriels, nous avons la R&D, nous avons les produits. L’avenir appartient à ceux osent et à ceux qui s’organisent collectivement. »

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Fruits et Légumes

Les plus lus

Emballages plastique : vers l’annulation de l’interdiction pour les fruits et légumes ?
Le Conseil d’Etat a recommandé l’annulation du décret instituant l’interdiction de ventes des fruits et légumes dans un emballage…
La Cité maraîchère est implantée dans le quartier Marcel Cachin, composé de grands ensembles HLM des années 1960, rénové récemment.
Seine-Saint-Denis : la Cité maraîchère de Romainville au cœur de la ville
En Seine-Saint-Denis, la Cité maraîchère de Romainville est une expérimentation agricole urbaine unique. Propriété de la…
Epreuve d'artisteCité gastronomie Paris Rungis
Cité de la gastronomie Paris-Rungis : premier coup de pioche en 2024
Nouvel équipement au sein d’un quartier animé de sept hectares, la Cité de la gastronomie Paris-Rungis ouvrira ses portes en 2027…
Le prix des palettes et des emballages bois n’est pas près de baisser
Si le prix de matière première est en baisse, celui de l’énergie et d’autres intrants, comme la main d’œuvre, va toujours…
70% des surfaces de serres de tomate chauffées au gaz sont équipées de cogénération.
Tomate sous serre : y aura-t-il assez de gaz cet hiver ?
Les serristes utilisant la cogénération sont très inquiets concernant les prix mais aussi la disponibilité en gaz cet hiver, même…
Biomonde : « Les fruits et légumes bio sont un des moteurs de la distribution bio », selon Sönam Walterspiler
Dans une période troublée pour la filière bio, Biomonde se veut au plus près de ses adhérents et soutient les magasins qui…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 354€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site filière Fruits & Légumes
Profitez de l’ensemble des cotations de la filière fruits & légumes
Consultez les revues Réussir Fruits & Légumes et FLD au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce aux newsletters de la filière fruits & légumes