Aller au contenu principal

Une fin d’année sous le signe de la prédation

Les plans nationaux pour la coexistence de l’ours et du loup avec le pastoralisme ne sont pas encore en application que déjà les réactions sont violentes de tous côtés.

Les mesures de protection s'avèrent coûteuses et peu efficaces, tout en dégradant les relations entre éleveurs et randonneurs. © D. Hardy
Les mesures de protection s'avèrent coûteuses et peu efficaces, tout en dégradant les relations entre éleveurs et randonneurs.
© D. Hardy

Le 12 décembre, les ministères de la Transition écologique et solidaire et de l’Agriculture et de l’alimentation présentaient la version finale du plan national d’action loup 2018-2023 lors de ce qui aurait dû être une réunion de tous les acteurs concernés par la problématique. Mais les éleveurs et leurs représentants ont choisi de boycotter la séance. La Fédération nationale ovine (FNO), soutenue par la FNSEA, demandait à l’État de « revoir sa copie » suite à la dernière réunion de travail, le 12 septembre à Lyon. Leur demande n’a pas été entendue par les politiques qui ne semblent toujours pas percevoir l’étendue de la détresse des éleveurs, et ce malgré la multiplication des actions syndicales en région et dans la capitale.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Traiter l’extrémité des piquets pour des clôtures résistantes
Pâtre
« Pour augmenter la longévité de mes clôtures, je badigeonne les 80 premiers centimètres de mes piquets avec du goudron de pin…
Avec une conduite de troupeau essentiellement basée sur le pâturage, Pascal Moreau parvient tout de même à un niveau de production très satisfaisant. © B. Morel
1 300 litres par chèvre avec du pâturage six mois dans l’année
Installés depuis 1998, Claudine et Pascal Moreau ont fait le choix de conduire leurs chèvres au pâturage pour alléger leurs…
La traite des chèvres de Céline est très high-tech !
[ Vidéo ] Céline Dubois, éleveuse de chèvres passionnée
Céline et Sylvain sont éleveurs de chèvres dans l’Indre. Ils évoquent leurs passions autour d’un plateau de fromages régionaux.
L'ordre d'arrivée des chèvres est généralement similaire de traite en traite. © D. Hardy
Les chèvres ont des partenaires sociaux et souvent le même ordre de traite
Une étude polonaise révèle les rapports sociaux à la traite et dans le troupeau.
La brousse est aussi appelée sérac, brocciu ou encore greuil selon les régions. © B. Morel
« La brousse : un fromage rapide et aisé à réaliser »
« Pour réussir la brousse à partir de lait de chèvre, il faut utiliser du lait frais qui a moins de 24 heures. Après cela, il…
A défaut de présence physique, les concours et les ateliers techniques pourront être suivis à distance.
Capr’Inov décalé d’une année mais maintien d'une journée en ligne le 25 novembre
L'édition physique de Capr'Inov 2020 est reporté à 2021 mais les concours et certains débats et démonstrations seront organisés…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre