Aller au contenu principal

Pays-Bas
Une filière caprine étonnante à bien des égards

La filière néerlandaise intrigue les professionnels français qui se demandent si elle n´est pas en train de toucher ses limites. Une étude réalisée par Ubifrance donne des éléments de réponse.

Après être revenu en conventionnel, les chèvres ne sont plus sorties le temps de faire baisser la pression parasitaire. © B. Morel
Après être revenu en conventionnel, les chèvres ne sont plus sorties le temps de faire baisser la pression parasitaire.
© B. Morel


Mardi 27 novembre à la demande de l´interprofession caprine, Anne Bernard chargée d´études à Ubifrance et Robert Flipse, chargé de mission agricole à la mission économique de La Haye, sont venus présenter les tout premiers résultats d´une étude sur la filière caprine aux Pays-Bas. Salle comble à la Maison du lait sur un sujet qui intrigue voire inquiète les professionnels français.
Pour lancer le débat, Marilyne Le Pape directrice de l´Anicap a souligné que si l´on connaît bien la filière caprine espagnole, la filière néerlandaise reste beaucoup plus mystérieuse pour les professionnels français. Filière jeune avec une approche industrielle, forte de ses 150 millions de litres de lait produits à 90 % pour l´exportation, représente-t-elle une menace pour la filière caprine française ? Comment va-t-elle évoluer dans les prochaines années ? Ne va-t-elle pas être confrontée à ses propres limites ? Telles sont les questions que se posent les professionnels français.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Traiter l’extrémité des piquets pour des clôtures résistantes
Pâtre
« Pour augmenter la longévité de mes clôtures, je badigeonne les 80 premiers centimètres de mes piquets avec du goudron de pin…
Les absences liées au Covid-19 pourraient  perturber les contrôles laitiers et nuire à l'indexation génétique des chèvres. © D. Hardy
Les éleveurs caprins sont appelés à déclarer rapidement les mises bas pour organiser les contrôles laitiers
Capgènes et France Conseil Élevage invitent les éleveurs à faire remonter rapidement les informations de mises bas via Caplait ou…
L'ordre d'arrivée des chèvres est généralement similaire de traite en traite. © D. Hardy
Les chèvres ont des partenaires sociaux et souvent le même ordre de traite
Une étude polonaise révèle les rapports sociaux à la traite et dans le troupeau.
Réaliser un diagnostic d’ambiance est important avant de modifier une stabulation. Mais attention de ne pas tout modifier d’un coup dans un bâtiment ancien. Il faut y aller progressivement, par étapes successives. © X. Pouquet
« Se prémunir contre les pasteurelloses » (1/2)
« Parmi les maladies respiratoires rencontrées en élevage caprin, la pasteurellose est la première pathologie à considérer. Très…
A défaut de présence physique, les concours et les ateliers techniques pourront être suivis à distance.
Capr’Inov décalé d’une année mais maintien d'une journée en ligne le 25 novembre
L'édition physique de Capr'Inov 2020 est reporté à 2021 mais les concours et certains débats et démonstrations seront organisés…
Les chèvres de la ferme de Taloire sont souvent dehors, en parc, gardées ou lâchées dans la montagne quand le loup semble loin.  © D. Hardy
28 chèvres dans les gorges du Verdon
La ferme de Taloire n’accueille qu’une trentaine de chèvres mais cela suffit à Jean-Christophe Noblet et Patrizia Schwickert pour…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre