Aller au contenu principal

Une bonne ventilation été comme hiver

Avec le réchauffement climatique, les besoins en termes de ventilation deviennent de plus en plus antagonistes selon les saisons. Pourtant, une bonne ventilation des bâtiments est essentielle pour la santé des animaux, des travailleurs et la pérennité des installations.

La construction d’un bâtiment est un investissement conséquent qui conditionne généralement le travail d’une génération d’éleveur. Le bâtiment d’élevage détermine en partie les performances zootechniques des animaux et donc, à plus large échelle, les résultats économiques de l’exploitation.

La ventilation tient une place centrale dans les chèvreries. Elle protège les animaux du froid l’hiver, de la chaleur l’été et assure le renouvellement de l’air vicié pour proposer une atmosphère agréable tant pour les chèvres que pour le confort de travail de l’éleveur. De nouveaux enjeux émergent. Les bâtiments sont de plus en plus utilisés l’été, par manque de fourrage ou suite à des augmentations de taille des troupeaux non corrélées avec des agrandissements du parcellaire. Si auparavant c’était l’hiver qui était le plus craint, l’été et ses fortes chaleurs sont maintenant une préoccupation des éleveurs. Le défi est de présenter des bâtiments capables de répondre aux contraintes antagonistes des périodes estivales et hivernales. Fournir de l’air sans courant d’air en hiver, et de la fraîcheur en été, tout en gérant les grandes amplitudes thermiques des saisons intermédiaires. L’augmentation des cheptels induit également une augmentation de la taille des bâtiments construits, ce qui pose un défi pour la ventilation naturelle.

De l’air sans courant d’air et de la fraîcheur en été

La plupart des bâtiments d’élevage de ruminants sont presque exclusivement ventilés de façon naturelle, c’est-à-dire sans avoir recours à de l’énergie pour renouveler l’air. L’efficacité de cette ventilation naturelle (et gratuite) repose très largement sur l’orientation raisonnée du bâtiment, de façon à pouvoir bénéficier des effets des vents et du soleil. La présence d’ouvertures dans les parois latérales est primordiale pour permettre à l’air d’entrer dans le bâtiment et d’en sortir, assurant ainsi un renouvellement indispensable d’air ainsi que l’évacuation des gaz produits. De plus en plus, la ventilation dynamique ou naturelle se pilote à l’aide de régulateur qui surveille les paramètres de qualité de l’air. Dans tous les cas, un diagnostic de la ventilation permet d’y voir plus clair. Été comme hiver !

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Chèvre.

Les plus lus

Avec l'aide de cabinet d'éthologie, les laiteries H. Triballat Rians vont former  leurs 450 producteurs de lait au bien-être animal.  © Rians
Les Laiteries H. Triballat Rians s’engagent sur le bien-être des animaux et la rémunération des éleveurs
Les Laiteries H. Triballat Rians veulent monter en gamme en s’engageant à sortir les chèvres et mieux rémunérer les éleveurs.
Bayle fabrique des stalles qui distribuent des aliments lors de la traite. © Bayle
Rachat de Bayle Industries et CK-lndustries
Le groupe Sofilab, propriétaire des sociétés La Buvette, Satene, Mazeron et Rotoplus, vient d’acquérir les sociétés CK-…
Race très rustique, la chèvre des Pyrénées peut aussi bien être élever pour son lait, sa viande ou simplement son appétit pour les broussailles. © DR
La chèvre des Pyrénées, de la débroussailleuse à la productrice mixte
Classée dans les races à petits effectifs, la chèvre des Pyrénées ne cesse de conquérir de nouvelles exploitations pour son…
L'engraissement des chevreaux à la ferme représente encore beaucoup de travail supplémentaire pour une valorisation trop faible. © D. Hardy
Ils engraissent les chevreaux à la ferme
En Dordogne, en Deux-Sèvres, dans les Hautes-Alpes ou dans les Bouches-du-Rhône, des éleveurs engraissent eux-mêmes leurs…
En cas de mammites sévères, la réforme peut s’avérer une décision judicieuse. © D. Hardy
Les mammites cliniques chez la chèvre
Peu fréquentes chez la chèvre, les mammites restent un critère d’alerte sur la santé des mamelles du troupeau et devront faire l’…
Mickaël Séveno et sa conseillère comptent exploiter plus à fond les données de la vidéo. © V. Bargain
« L’analyse vidéo a permis de mieux respecter les cycles des chèvres »
Grâce à la vidéo, Mickaël Séveno a pris conscience qu’il distribuait le deuxième repas de concentré trop tôt pour respecter le…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre