Aller au contenu principal

Se regrouper pour réduire l’astreinte

Mille chèvres pour cinq travailleurs, c’est le ratio que s’étaient fixé les associés du Gaec Cap Avenir quand ils ont regroupé les deux fermes. Le travail en est complètement changé.

Associés, salariés de la Cuma désilage et de l’exploitation, technicien et président de la coopérative des chevriers du Rouergue... Le collectif est la force première du Gaec Cap Avenir. © B. Griffoul
Associés, salariés de la Cuma désilage et de l’exploitation, technicien et président de la coopérative des chevriers du Rouergue... Le collectif est la force première du Gaec Cap Avenir.
© B. Griffoul

L’Aveyron a depuis peu son premier bâtiment de mille chèvres. Le Gaec Cap Avenir s’est formé en 2015 par le regroupement de deux exploitations caprines. Si les deux familles, habituées à travailler ensemble (Cuma, groupement d’employeur), y avaient songé, c’est un incident dramatique qui aura précipité la décision. En septembre 2014, un mois avant les mises bas, la chèvrerie de Marie-Claire et Gilles Aussibal (570 chèvres) est ravagée par un incendie. En fin de carrière, avec une succession incertaine, ils ne se voyaient pas réinvestir seuls. De leur côté, Guilaine Clergue et Frédéric Carrière, avec leurs 350 chèvres, aspiraient à une organisation plus collective du travail pour passer plus de temps avec leurs quatre enfants. « Un mois après l’incendie, nous avons séjourné une semaine en Vendée et Deux-Sèvres pour visiter des élevages, expliquent les deux familles. Nous avons vu des éleveurs sereins, organisés sur la base de cinq travailleurs pour mille chèvres.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Chèvre.

Les plus lus

Contrôle technique du chargeur frontal ou du télescopique : une opération à réaliser soi-même
Machinisme
La vérification générale périodique (VGP) des chargeurs frontaux, télescopiques et valets de ferme est obligatoire dans les…
Quand le caillé est visuellement de qualité et que l'acidité est optimale, le fromager peut garder de côté du lactosérum qui servira à réensemencer du lait plus tard. © B. Morel
« Garder le meilleur de son lactosérum pour redémarrer la fabrication »
« Pour démarrer une nouvelle saison de production, ou en cas d’accident technologique, il est préférable d’avoir en stock du…
Lidl permet une valorisation à 790 euros les mille litres pour environ cinq millions de litres. © D. Hardy
Lidl et Soignon passent un accord pour du lait de chèvre à 790 euros les mille litres
L’enseigne Lidl et la coopérative Eurial poursuivent leur engagement pour la revalorisation du lait de chèvre. Quelques jours…
Franck Moreau, président de la section caprine d'Interbev. « La filière chevreau avance sur tous les fronts pour enrayer la crise : pratiques d'élevage, charte d'engraissement, présentation du produit dans la grande distribution... » © D. Hardy
Les équilibristes de la filière chevreau
La crise du confinement du printemps 2020 a cristallisé les tensions autour de la production de chevreau. Depuis, chevriers,…
Engraisseurs de chevreaux, naisseurs et abatteurs tentent de trouver une issue à cette crise.
Chevreau : la Fnec appelle les engraisseurs et abatteurs à trouver un accord rapidement
Pour faire pression sur les trois abatteurs de chevreaux, la Fédération nationale des engraisseurs de chevreaux (Fnenc) a appelé…
Le maintien des aides couplées est vitale pour les élevages de ruminants. C'est les signal fort qu’attendent les éleveurs de la part des pouvoirs publics qui reconnaissent ainsi l’importance de l’élevage tant dans la gestion agroécologique des territoires que dans la souveraineté alimentaire de la France. © D. Hardy
Les enjeux de la réforme de la PAC pour les éleveurs caprins
Dans la nouvelle PAC en cours de définition, les éleveurs caprins ont intérêt à défendre le maintien des aides couplées, une ICHN…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre