Aller au contenu principal

Produire ses aliments : pari gagnant pour l’éleveur et l’environnement

Pour trouver l’autonomie alimentaire, les rotations doivent être bien remplies et bien rythmées en fonction des besoins des animaux.

(prendre le monsieur du milieu) Benoît Roux s'efforce de laisser ses terres nues le moins longtemps possible.  © J. Jost
(prendre le monsieur du milieu) Benoît Roux s'efforce de laisser ses terres nues le moins longtemps possible.
© J. Jost

Le REDCap organisait en avril une journée technique dans la Vienne sur le thème « quelles cultures et rotations envisager dans les élevages de chèvres pour favoriser la recherche de l’autonomie alimentaire ? ». Sébastien Minette, chargé de projets agronomie à la chambre régionale d’agriculture d’Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes précise que pour construire sa rotation « la première des choses à faire est de bien définir les besoins de son troupeau afin d’adapter au mieux ses cultures. Ce bilan est indispensable car la rotation doit répondre à des objectifs précis. Ensuite, la rotation s’améliore au fil des années ». La rotation correspond à l’enchaînement des cultures de familles différentes permettant de répondre aux objectifs de l’éleveur (la production de fourrages et de « grains », éventuellement la vente), tout en respectant les contraintes du milieu : le sol, le climat et la gestion des bio-agresseurs des cultures.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

La filière cherche en premier lieu à désengorger le marché et réduire massivement les surstocks de chevreaux.
L’engraissement de chevreaux dans l’incertitude
Les tractations se poursuivent pour que les chevreaux d’automne puissent être correctement engraissés et abattus.
Les chèvres d'Angélique sont choyées pour produire du lait qui sera transformé en fromages.
[ Vidéo ] Angélique raconte sa passion des chèvres et des fromages au lait cru
Angélique est éleveuse de chèvres et fabrique ses propres fromages au lait cru à la ferme. Elle nous invite à partager une…
Luzernes : Désialis absent du marché jusqu'à la fin septembre minimum
La dépêche
Face à une moindre production de luzerne sur les deux premières coupes, le déshydrateur est dans l’attente des résultats des deux…
Il était une fois dans l'ouest, la chèvre des fossés © ASP La Chèvre des Fossés
Un ouvrage dédié à la chèvre des fossés
Il était une fois dans l’Ouest, la chèvre des fossés retrace l’histoire d’une race locale qui a bien failli disparaître. L’…
Les abatteurs se sont engagés à collecter et abattre tous les chevreaux jusqu’à la fin de la campagne 2020/2021.
La Fnec annonce une reprise de la collecte des chevreaux
 Après des semaines d'incertitudes, les abatteurs se sont enfin engagés à abattre tous les chevreaux engraissés. 
Avec une couche de 15 cm de plaquettes et un paillage quotidien, la qualité de la litière des chevreaux est assurée. © B. Morel
« Des plaquettes de bois pour les chevreaux »
« J’ai essayé les plaquettes de bois dans la case des chevreaux cette année et ça a été tellement concluant que je vais étendre…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 7.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre