Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Les bons gestes pour manipuler les chèvres

Des techniques de manipulation animalière facilitent le maintien d’une chèvre pour l’injection d’un produit, le parage des onglons ou le réveil d’un nouveau-né. Dans toutes ces interventions, l’éleveur doit privilégier une bonne relation avec l’animal. Rappel des bons gestes dans le dossier du dernier La chèvre.

Induire des relations positives pour les interventions futures
Induire des relations positives pour les interventions futures
© O. Goglins

Les éleveurs sont en contact physique étroit avec les animaux. Manipulations, traitements, soins, les occasions sont nombreuses d’intervenir sur les chèvres. Ces opérations individuelles sont souvent collectives quand il faut par exemple parer les onglons de 50,100 ou 400 bêtes. De telles opérations représentent des charges physiques et mentales importantes pour manipuler la masse de tout le troupeau et répéter les mouvements tout en observant attentivement chaque animal. Ainsi, la traite, le parage des onglons, les traitements ne sont pas de simples gestuelles standardisées ; elles demandent de s’adapter à chaque cas particulier. Surtout que travailler avec du vivant demande de la patience, de la douceur et du calme, notamment pendant les mises bas, les soins aux malades ou la mise à la traite des primipares.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les abcès à micocoque peuvent parfois atteindre la taille d'un pamplemousse. © X. Pouquet
La maladie des abcès chez les chèvres
Les abcès caséeux ou à microcoque de Morel gênent bien des élevages de chèvres sans qu’il n’y ait de véritables traitements,…
 © D. Hardy
Le lait de chèvre dans la tempête du Covid-19
Les laiteries et les producteurs se sont adaptés à la crise du Coronavirus. Mais les fromages AOP et de tradition souffrent…
Du 23 au 29 mars, les abatteurs ont congelé entre 96 et 98 % de leur production. Aujourd’hui, cela frôle toujours les 100 %. © J.-F. Mallet/Interbev
Le chevreau très malmené par le Covid-19
À l’instar de l’agneau, la période de Pâques représente la plus importante période de consommation de viande de chevreau. Avec le…
Avant d’utiliser des copeaux, les éleveurs utilisaient une poudre asséchante à base de kaolin. © D. Hardy
« Des copeaux de bois dans l’aire d’attente »
« Avant la traite de nos 300 chèvres, nous épandons des copeaux de bois dans l’aire d’attente et sur les couloirs de sortie. Les…
Les fromagers fermiers ont fait preuve d'inventivité pour vendre leurs fromages. © D. Hardy
Nouveaux circuits commerciaux : les fromagers fermiers ont innové avec le Covid-19
Les fromagers fermiers ont rapidement dû se réorganiser pour faire face aux perturbations du Covid-19 et à la fermeture des…
Jacky Salingardes, président de la Fnec et de l'Anicap
Fnec, Interbev et Anicap réactifs face au Covid-19
Jacky Salingardes, président de la Fnec et de l'Anicap, revient sur les conséquences du Covid-19 sur la filière caprine.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 7.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre