Aller au contenu principal

Les bons gestes pour manipuler les chèvres

Des techniques de manipulation animalière facilitent le maintien d’une chèvre pour l’injection d’un produit, le parage des onglons ou le réveil d’un nouveau-né. Dans toutes ces interventions, l’éleveur doit privilégier une bonne relation avec l’animal. Rappel des bons gestes dans le dossier du dernier La chèvre.

Induire des relations positives pour les interventions futures
Induire des relations positives pour les interventions futures
© O. Goglins

Les éleveurs sont en contact physique étroit avec les animaux. Manipulations, traitements, soins, les occasions sont nombreuses d’intervenir sur les chèvres. Ces opérations individuelles sont souvent collectives quand il faut par exemple parer les onglons de 50,100 ou 400 bêtes. De telles opérations représentent des charges physiques et mentales importantes pour manipuler la masse de tout le troupeau et répéter les mouvements tout en observant attentivement chaque animal. Ainsi, la traite, le parage des onglons, les traitements ne sont pas de simples gestuelles standardisées ; elles demandent de s’adapter à chaque cas particulier. Surtout que travailler avec du vivant demande de la patience, de la douceur et du calme, notamment pendant les mises bas, les soins aux malades ou la mise à la traite des primipares.

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Chèvre.

Les plus lus

[Juridique] Intrusion dans une parcelle agricole : s’interposer n’est pas la bonne réaction
Portail réussir
Les intrusions dans les parcelles agricoles ont alimenté l’actualité ces dernières années. Mais ces intrusions ne constituent pas…
Les bâtiments loués par le gaec Denis-Van Hasselaar n'étaient à l'origine pas du tout fonctionnels ni adaptés à l'élevage caprin. © S. Van Hasselaar
Une chèvrerie moderne dans un vieux bâtiment
Dans l’Indre, Philippe Denis et Séverine Van Hasselaar ont remodelé un vieux bâtiment pour en faire une chèvrerie bien équipée. …
Avec le pâturage des mûriers, les chèvres peuvent exprimer leur comportement naturel pour la cueillette. © C. Boyer
L’arbre fourrager, une solution pour nourrir les chèvres face aux changements climatiques
Des expérimentations ont débuté au Pradel pour évaluer l’intérêt du pâturage des arbres par les chèvres. Les premiers résultats…
Élevages caprins (ayant déclaré un recensement) © BDNI 2020/Idele
​Les commandes d’identifiants dessinent la France caprine
En 2019, plus de 20 000 exploitations, détenant 1,1 million de reproducteurs caprins, ont déclaré leurs animaux à la base de…
Les constructeurs de bâtiments agricoles que vous auriez pu voir à Capr’inov
Malgré l’annulation partielle de Capr’inov 2020, les constructeurs de bâtiments agricoles font part de leurs offres de service et…
L'enquête d'Agrocampus Ouest met en lumière les limites ressenties pour développer le pâturage caprin : dépendance à la météo, sensibilité au parasitisme, gestion des lots, fluctuation de la qualité et la quantité, crainte de la listériose… © D. Hardy
Encore des freins à l’utilisation de l’herbe dans les systèmes caprins du Grand Ouest
La complexe gestion de l’herbe et du pâturage des chèvres rebute les éleveurs qui craignent des fluctuations et du travail…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre