Aller au contenu principal

Le conseil terrain
« L’éleveur est un sportif qui s’ignore »

Le travail en élevage demande une bonne condition physique. Comme un sportif, un éleveur doit s’équiper correctement, s’échauffer, faire les bons gestes et prendre soin de son corps. Conseils de Christine Fonteneau, infirmière à la MSA Poitou.

« Travailler dans une exploitation agricole est une activité physique exigeante qui peut entraîner des troubles musculosquelettiques. Pour limiter ce risque et garantir la santé et le bien-être des éleveurs, il est essentiel d’adopter les bonnes pratiques. La première étape consiste à aménager l’environnement de travail. La hauteur du matériel, les charges, les amplitudes de mouvements, la température, la cadence de travail… de nombreux facteurs peuvent être ajustés pour améliorer le confort de travail. Ensuite, il faut connaître les bons gestes pour préserver son corps. Cela passe notamment par une bonne manutention des charges. Des gestes simples comme se rapprocher autant que possible de la charge, rechercher l’équilibre et utiliser la flexion des jambes peuvent faire toute la différence.

« L’élevage, c’est de l’exercice physique »

Une bonne récupération, une alimentation équilibrée et une hydratation adéquate sont également essentielles. Comme les sportifs, il est recommandé de s’échauffer avant de commencer une journée de travail. Des exercices de réveil musculaire et d’étirements, pratiqués quelques minutes, aident à prévenir les blessures et à favoriser la récupération. De plus, il est crucial de ne pas ignorer les premiers signes de douleur ou d’inconfort et de consulter un professionnel de santé dès leur apparition. Un diagnostic précoce et des mesures correctives rapides peuvent contribuer à une guérison plus rapide et à la prévention de complications à long terme. De nombreuses ressources sur le sujet se trouvent sur le site de la santé et sécurité au travail de la MSA. »

Les plus lus

Les lactations longues en élevage caprin
Nouveau guide pratique sur les lactations longues en élevage caprin
L’Institut de l’élevage publie un guide de 64 pages pour aider les éleveurs de chèvres à maîtriser les lactations de plus de 16…
Griffe du séchoir à foin
« J’ai investi dans une fabrique d’aliments à la ferme et un séchage en grange pour le confort de travail et l’autonomie alimentaire du troupeau de chèvres »
Dans l’Aveyron, Étienne Espinasse a fait évoluer son système alimentaire en remplaçant l’ensilage de maïs par du foin de luzerne…
Vue extérieur de la fromagerie Soignon
Soignon étudie un gros déménagement
La fromagerie Eurial qui fabrique les fromages de chèvre Soignon pourrait quitter son site historique des Deux-Sèvres pour s’…
Chèvre alpine au pâturage au Pradel en Ardèche
Une vraie rupture pour assainir le pâturage des chèvres
Ne pas faire revenir les chèvres pendant plus de trois mois dans une prairie en été a permis d’éliminer en moyenne 90 % des…
Christophe Maudet et Benoît Gavaland
Terrena réfléchit à une offre de chevreaux de sept jours
L’OP caprine de Terrena veut collecter une partie des chevreaux à sept jours afin d’étaler le pic de production de février.
Etirement à la salle de traite
« L’éleveur est un sportif qui s’ignore »
Le travail en élevage demande une bonne condition physique. Comme un sportif, un éleveur doit s’équiper correctement, s’…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre