Aller au contenu principal
E-mailPrintFont SizeFacebookTwitter

Chien de Protection
Le Patou, attachement au troupeau et respect du maître

Bien éduqués, les chiens de race Montagne des Pyrénées – ou Patou – apportent une réponse à la protection des troupeaux dans les zones où la pression de prédation est forte.

L’introduction de Patous
nécessite, en plus de la formation
des éleveurs, une information
aux riverains, aux touristes
et aux randonneurs susceptibles
d’être en contact avec le troupeau.
L’introduction de Patous
nécessite, en plus de la formation
des éleveurs, une information
aux riverains, aux touristes
et aux randonneurs susceptibles
d’être en contact avec le troupeau.
© Damien Hardy

Les chiens de protection sont des auxiliaires actifs de l'éleveur. Il existe plus d'une vingtaine de races de chien de protection comme le Berger d'Anatolie ou le Marenno Abruzzo, mais, en France, la race la plus fréquente est de loin le Montagne des Pyrénées, dit Patou. Il est utilisé depuis des millénaires dans les Pyrénées mais avec la désertification des montagnes et la disparition des grands prédateurs, sa population avait considérablement diminué, jusqu'à n'être plus présent que dans le Béarn. Avec le retour progressif de l'ours dans les Pyrénées, du loup ou encore du lynx dans les Alpes, les éleveurs, déjà impuissants face aux dégâts et pertes occasionnés par les chiens errants, recommencent à utiliser le Patou. Il a sa place dans tous les systèmes d'élevage, pastoraux ou en plaine, mais son introduction requiert la prise en compte de
nombreux éléments tels que l'environnement de l'exploitation, le système et le mode de conduite, les autres chiens de la ferme...

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout {nom-site}.

Les plus lus

Les abcès à micocoque peuvent parfois atteindre la taille d'un pamplemousse. © X. Pouquet
La maladie des abcès chez les chèvres
Les abcès caséeux ou à microcoque de Morel gênent bien des élevages de chèvres sans qu’il n’y ait de véritables traitements,…
Avant d’utiliser des copeaux, les éleveurs utilisaient une poudre asséchante à base de kaolin. © D. Hardy
« Des copeaux de bois dans l’aire d’attente »
« Avant la traite de nos 300 chèvres, nous épandons des copeaux de bois dans l’aire d’attente et sur les couloirs de sortie. Les…
Les fromages de chèvres Soignon ont été surconsommés dans les grandes surfaces pendant le confinement.
La coopérative Eurial face au confinement
La coopérative Eurial, premier intervenant en collecte et transformation de lait de chèvre en France, a maintenu sa collecte de…
Le CFPPA Olivier de Serre profite de la proximité de la ferme expérimentale caprine du Pradel pour réaliser des cours pratiques en élevage. © B. Morel
Une formation caprine bio au Pradel
Le CFPPA Olivier de Serre en Ardèche met en place pour la première année un certificat de spécialisation sur la production…
L'élevage caprin est potentiellement source de pollution mais il permet aussi de stocker du carbone, nourrir la population et entretenir la biodiversité. © 2 prairies/Anicap
Cap’2ER pour évaluer son impact environnemental
Un outil en ligne permet d’évaluer rapidement les impacts environnementaux positifs ou négatifs de son élevage.
Les protocoles de nettoyage doivent être strictement respectés pour garantir l'efficacité des produits. © D. Hardy
« Bien choisir les produits de nettoyage et de désinfection pour la fromagerie »
« Les produits habituels de nettoyage et de désinfection de la fromagerie sont des détergents chimiques qui sont agressifs pour…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 7.50€/mois
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre