Aller au contenu principal

« Gain de 1 h 30 par jour avec la nouvelle salle de traite »

Après 14 ans avec un roto traite intérieure, Virginie et Pascal Foucard ont investi fin 2022 dans une nouvelle salle de traite. Gain de temps et confort de travail sont au rendez-vous.

En AOP Sainte Maure de Touraine, Virginie et Pascal Foucard élèvent 360 alpines et cultivent 190 hectares à Savonnières en Indre-et-Loire. Ils ont créé l’atelier caprin en 2008, en remplacement des ovins allaitants. Le couple achète alors d’occasion un roto Gabard 16 places, traite intérieure. « Nous avons eu beaucoup de soucis avec ce roto, et sur la fin, c’était devenu très compliqué de le réparer, de trouver des pièces, le fabricant n’existant plus », se rappelle Virginie Foucard. Avec 4 heures de traite par jour et la crainte des pannes, la traite était longue et loin d’être sereine.

En avril 2021, un incendie détruit une partie des installations de l’exploitation, mais épargne les bâtiments des chèvres et la salle de traite. À ce moment s’est posée la question de continuer la production caprine. La réponse sera oui, à condition d’investir dans une nouvelle salle de traite.

Salle de traite de plain-pied

« Nous voulions une salle de traite pratique et agréable pour nous et les chèvres, qui fonctionne bien, et rapide », témoigne Virginie Foucard. Les éleveurs visitent plusieurs élevages équipés de marques différentes, échangent avec un voisin… Leur choix se porte sur une installation de traite SAC avec une stalle sortie rapide Albouy pour un investissement de 131 000 euros hors taxes.

Pascal Foucard réalise le bâtiment qui abrite la nouvelle installation et la maçonnerie des quais. Il échange beaucoup avec les techniciens du concessionnaire pour respecter les contraintes de disposition, de dimensions et de pente. L’aire d’attente est également revue. « La salle de traite est de plain-pied. Je ne voulais plus que les chèvres aient à monter sur le quai. Elles rentrent mieux et ne glissent pas. Nous avons deux quais de 24 places, un poste par chèvre en ligne basse avec une pompe à lobe, extrêmement silencieuse. C’est même perturbant les premières fois. Le confort de traite est au rendez-vous, l’outil fonctionne bien, les griffes sont légères et transparentes avec les manchons en silicone, on voit bien le lait. Notre salariée apprécie aussi. »

Le 22 novembre 2022, la nouvelle salle de traite est mise en service. Les techniciens du concessionnaire sont présents pour vérifier le bon fonctionnement ainsi que les réglages et accompagner les éleveurs dans la prise en main de la nouvelle salle de traite. « Nous avons bien ajusté la hauteur de la barre horizontale au gabarit de nos chèvres et travaillé sur le niveau de vide pour qu’il soit bien réglé. »

Système intuitif pour les chèvres

« Cela a été un vrai bonheur pour nous. Tout s’est très bien passé, y compris pour les chevrettes. Le système est très intuitif pour les chèvres. Elles se calent à leur place, ne sont pas embêtées par leur voisine. »

Aujourd’hui, la traite dure environ 1 h 15 le matin et une heure le soir, avec une personne pour amener les lots dans l’aire d’attente. La fosse est accessible des deux côtés, et les boutons de commande de la sortie rapide sont des deux côtés. La fosse est assez large, 2 mètres, pour faciliter la circulation. Virginie Foucard apprécie aussi la luminosité de la salle de traite et l’ouverture sur l’extérieur d’un côté dès qu’il fait beau.

« Il a aussi fallu s’habituer au changement de point de vue sur les chèvres. Avant, je les voyais en entier lorsqu’elles entraient dans le roto pour faire demi-tour et s’installer. L’observation des animaux se fait différemment. »

Le contrôle Certi’Traite en début d’année a permis de valider les réglages et de détecter des microfuites au niveau de certaines griffes, entraînant leur remplacement.

« Notre nouvelle salle de traite a changé ma vie en matière de temps, de fatigue, de tranquillité », conclut Virginie Foucard.

Les plus lus

Eleveur nourrissant chèvre Alpine, affouragement en vert
« Dans notre élevage de chèvres, communiquer est la clé de la réussite de notre Gaec à cinq »
L’organisation du travail et le dialogue entre les associés sont au cœur du fonctionnement du Gaec Roux de l’Âne vert dans la…
Fromage de chèvre en forme de ballon de rugby
Un fromage de chèvre en forme de ballon de rugby pour la coupe du monde
Originaire du Lot, le rugbycou est un petit fromage de chèvre ovale en forme de ballon de rugby. La ferme de Mordesson et les…
Alexandre Germain, associé depuis dix ans avec ses parents dans l'EARL de La Brissonnière, prépare leur départ en retraite et l'installation de son frère Henri d'ici à ...
« De la luzerne pour gagner en autonomie protéique sur notre élevage caprin »
Dans la Vienne, la jeune génération prend progressivement le relais à l’EARL de La Brissonnerie et fourmille d’idées pour faire…
Eleveur avec ses chèvres Saanen, aire paillée
« Chez nous, les boucs remplacent les hormones »
Dans les Deux-Sèvres, Olivier Billaud a fait évoluer le protocole de mise à la reproduction des 210 chèvres de l’exploitation. Il…
Chèvres alpines dans prairie
Une lactation sans chevreau est-elle possible ?
Une étude conduite par le FiBL vise à étudier les possibilités d’induction d’une lactation sans gestation sur des chèvres ayant…
La calculette en ligne gratuite et accessible a pour objectif d’aider les agriculteurs à identifier les facteurs de productivité et à améliorer leurs rendements.
Rendement fromager, un outil en ligne et gratuit
Pour augmenter la productivité, il convient d’être attentif aux rendements fromagers.
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre