Aller au contenu principal

A l´étranger
« En Roumanie, la filière caprine en croissance veut se contruire » affirme Stella Zamfirescu

Longtemps marginalisé, l´élevage caprin roumain se développe mais le marché reste à organiser. Trois questions à Stella Zamfirescu, présidente de Caprirom, association des éleveurs de chèvres de Roumanie.


Quelle est la situation actuelle de l´élevage caprin en Roumanie ?
Stella Zamfirescu - Depuis quatre ans, l´élevage caprin est en phase de développement avec un cheptel qui s´accroît. Ainsi, à la fin de l´année dernière on recensait 830 000 caprins, dont 533 000 chèvres contre 460 000 têtes en 1980. Longtemps inorganisée, la filière caprine est actuellement en cours de structuration et de réglementation avec la participation des éleveurs, des transformateurs, de l´enseignement et des sociétés commerciales intéressées. Si l´on trouve des chèvres dans la plupart des régions de Roumanie, on observe cependant une concentration du cheptel dans les zones de plaines, au Sud, au Sud-Ouest et à l´Ouest du pays. Deux races prédominent : la race Carpatine, race rustique originaire des montagnes, et la race Alba de Banat, race laitière améliorée, proche de la Saanen.
Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Chèvre.

Les plus lus

[Juridique] Intrusion dans une parcelle agricole : s’interposer n’est pas la bonne réaction
Portail réussir
Les intrusions dans les parcelles agricoles ont alimenté l’actualité ces dernières années. Mais ces intrusions ne constituent pas…
Les bâtiments loués par le gaec Denis-Van Hasselaar n'étaient à l'origine pas du tout fonctionnels ni adaptés à l'élevage caprin. © S. Van Hasselaar
Une chèvrerie moderne dans un vieux bâtiment
Dans l’Indre, Philippe Denis et Séverine Van Hasselaar ont remodelé un vieux bâtiment pour en faire une chèvrerie bien équipée. …
Avec le pâturage des mûriers, les chèvres peuvent exprimer leur comportement naturel pour la cueillette. © C. Boyer
L’arbre fourrager, une solution pour nourrir les chèvres face aux changements climatiques
Des expérimentations ont débuté au Pradel pour évaluer l’intérêt du pâturage des arbres par les chèvres. Les premiers résultats…
Élevages caprins (ayant déclaré un recensement) © BDNI 2020/Idele
​Les commandes d’identifiants dessinent la France caprine
En 2019, plus de 20 000 exploitations, détenant 1,1 million de reproducteurs caprins, ont déclaré leurs animaux à la base de…
Les constructeurs de bâtiments agricoles que vous auriez pu voir à Capr’inov
Malgré l’annulation partielle de Capr’inov 2020, les constructeurs de bâtiments agricoles font part de leurs offres de service et…
L'enquête d'Agrocampus Ouest met en lumière les limites ressenties pour développer le pâturage caprin : dépendance à la météo, sensibilité au parasitisme, gestion des lots, fluctuation de la qualité et la quantité, crainte de la listériose… © D. Hardy
Encore des freins à l’utilisation de l’herbe dans les systèmes caprins du Grand Ouest
La complexe gestion de l’herbe et du pâturage des chèvres rebute les éleveurs qui craignent des fluctuations et du travail…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 85€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre