Aller au contenu principal

Capr’Inov, un rendez-vous incontournable pour les éleveurs de chèvres

Le salon Capr’Inov ouvrira ses portes à Niort les 26 et 27 novembre 2014. Plus de 3 500 visiteurs et 150 exposants sont attendus pour cette cinquième édition, qui s’ouvre de plus en plus à l’international.

Le salon Capr’Inov est devenu incontournable pour les éleveurs et tous les partenaires de la filière caprine. Il se prépare à accueillir 150 exposants et plus de 3500 visiteurs, avec en introduction une journée de visites d’usines et d’élevages le mardi 25 novembre. « Le salon donne un moment et un lieu spécifique pour se retrouver et échanger entre éleveurs caprins, ce qu’aucun autre salon agricole ne faisait » se réjouit Thierry Jayat, le président de Capr’Inov. Plus de 30 conférences sont organisées par des partenaires de la filière sur des thèmes aussi variés que la traite, l’élevage des chevrettes, la valorisation des produits…

Le salon se déroulera cette année sous le signe de l’international avec un pôle spécifique dédié à l’accueil des délégations étrangères qui seront prises en charges dès leur arrivée au salon. Les stands en capacité « linguistique » de les accueillir et d’échanger avec elles seront clairement identifiés. « Nous souhaitons organiser un temps d’échange spécifique avec ces différentes délégations afin qu’elles nous expliquent la situation de la filière dans leur pays » explique Thierry Jayat. Le volet international a toujours été important sur le salon qui a accueilli 19 délégations étrangères en 2012. Au moins autant sont attendues pour cette année avec des visiteurs de tous les continents.

Autre nouveauté 2014, un salon encore plus grand avec l’intégration d’un hall supplémentaire réservé au matériel qui fait passer la surface du salon de 7 000 à 10000 m2. Cette augmentation répond à la présence d’un plus grand nombre d’exposants, et à la volonté de certains d’agrandir leur stand, témoin d’une conjoncture plus favorable. Le gros matériel et les énergies renouvelables seront notamment plus présents. Les organisateurs ont aussi souhaité renforcer la présence des fournisseurs de matériel de fromagerie car même s’il y a peu de fromagers fermiers dans la région, il s’agit bien d’un salon national avec des visiteurs venant de toute la France. « Nous essayons de tenir compte à chaque édition des remarques des éleveurs et des exposants pour améliorer le salon » explique Thierry Jayat.

L’inauguration prévue le mercredi 26 en fin de matinée devrait se faire en présence du président de la FNSEA, du maire de Niort et des préfets de région et département. Elle sera suivie de la remise des Capr’I d’or qui récompensent les meilleurs innovations présentées par les exposants, matériels, services ou équipements. Le salon est aussi l’occasion de mettre les races caprines à l’honneur avec le mercredi des présentations de races, le concours de pointage par les jeunes et la présentation des races à petits effectifs. Le jeudi se déroulera le concours des races Alpine chamoisée et Saanen. Des démonstrations de matériel ainsi que des dégustations de produits caprins, fromage mais aussi viande de chèvre, sont prévues tout au long des deux jours.

Retrouvez la présentation des produits et services proposés par les exposants dans La chèvre n°325 de novembre-décembre 2014.

EN PRATIQUE

  • Visites : le mardi 25 novembre
  • Ouverture : mercredi 26 et jeudi 27 novembre de 9h à 19h
  • Parc des expositions de Niort, 6, rue Archimèd à Niort (79)
  • Tarif : 7 euros, gratuit pour les visiteurs internationaux et les étudiants accompagnés de leurs professeurs
  • Plus d’infos sur www.caprinov.fr

 


Les élevages et les entreprises ouvrent leurs portes le mardi 25 novembre

La journée précédant l’ouverture du salon sera consacrée aux visites, avec une belle diversité de sites. L’usine d’Alicoop, à Pamproux (Deux-Sèvres), spécialisée dans la fabrication d’aliments ruminants avec un potentiel de fabrication de 220000 tonnes, ouvrira ses portes le matin afin de montrer en toute transparence son fonctionnement aux éleveurs. En parallèle, sera proposée la visite de la maison des fromages et de la laiterie CLS à Celles-sur-Belle.

L’après-midi, des exploitations mettant en lumière trois enjeux de l’élevage caprin seront visitées : le Gaec l’Aumandière (900 chèvres) à Bazoges-en-Pared ouvrira ses portes sur le thème de l’automatisation des tâches et de la simplification du travail. Cette visite est organisée par l’entreprise Cartel-Lerin qui vient d’y installer un nouveau bâtiment complètement équipé (robot, roto 56 places, distributeur d’aliment, chien électrique). Elle sera accompagnée d’un atelier sur la sécurité au travail animé par la MSA. L’EARL Gallard (420 chèvres) à Villiers-sur- Chizé présentera le parcours à l’installation de Sophie Gallard avec son mari et le développement de l’atelier. Cette visite viendra alimenter la réflexion autour de l’installation, enjeu très fort en élevage caprin.

Enfin, la plateforme expérimentale Patuchev de l’Inra de Lusignan montrera le dispositif qui évalue trois conduites indépendantes : un troupeau avec une période de reproduction saisonnée pâturant, et deux troupeaux avec une période de reproduction en contre-saison, l’un pâturant et l’autre toute l’année en chèvrerie et alimenté à base de foin ventilé. Pour maximiser l’ingestion de fourrages et limiter l’usage des aliments concentrés, l’Inra a mis en place des prairies associant plusieurs espèces végétales et a construit un système de séchage du foin en vrac équipé d’un capteur solaire.

Le programme des conférences de Capr’Inov

Mercredi 26 novembre 2014

10 heures

  • Rexcap – CRDC : les aides Feader aux éleveurs et à la filière caprine, le contrat régional caprin sur mesure
  • France Agrimer : sortie de crise et stratégie de filière
  • Jouffray- Drillaud : conduite d’exploitation de la luzerne et retour sur investissement de l’éleveur.

11 heures

  • Chambre d’agriculture des Deux-Sèvres : conception du bloc de traite
  • Comptoir des plantes : santé de la chèvre, comment changer de cap ?
  • Crédit mutuel : le patrimoine privé et professionnel de l’exploitant, de la constitution à la transmission.

12 heures

  • Omacap : colostrum et prévention des maladies des chevreaux
  • Inra Patuchev : un dispositif expérimental pour concevoir et évaluer des systèmes d’élevage performants et durables.

14 heures

  • Alliance pastorale : l’élevage des chevrettes, mieux vaut prévenir que guérir
  • Institut de l’élevage : gestion du parasitisme gastro intestinal en élevage caprin
  • Crédit mutuel : assurances récoltes.

15 heures

  • Institut de l’élevage : conjoncture caprine 2014 et estimation de revenus
  • AS Deux-Sèvres : analyse de la variabilité des coûts de production
  • Redcap : oser l’herbe pour les chèvres ! Autonomie alimentaire et valorisation de l’herbe.

16 heures

  • Point info : présentation du parcours à l’installation
  • Brilac : quel développement pour la production caprine en Poitou-Charentes et Pays de la Loire
  • Jouffray-Drillaud : conduite d’exploitation de la luzerne et retour sur investissement de l’éleveur.

 

Jeudi 27 novembre

10 heures

  • Omacap/GDS : le plan éco antibio vers un usage raisonné des antibiotiques
  • Chambre d’agriculture des Deux-Sèvres : la longévité des troupeaux caprins
  • Cuma Poitou-Charentes : La méthanisation.

11 heures

  • Institut de l’élevage : traite des caprins et premiers résultats de mamovicap sur les tests pendant la traite
  • CER France PC : les facteurs de réussite et de vigilance en production caprine laitière
  • Alliance pastorale : l’élevage des chevrettes, mieux vaut prévenir que guérir.

12 heures

  • Anicap : le Code mutuel évolue pour s’intégrer dans une démarche de Responsabilité sociétale et environnementale (RSE)
  • FNSEA Poitou-Charentes : Prévention des risques et pénibilité en élevage caprin
  • Rexcap – CRDC : pratiques conventionnelles et complémentaires de gestion du parasitisme chez des éleveurs de chèvres pratiquant le pâturage en Poitou-Charentes.

14 heures

  • Point info installation : présentation du parcours à l’installation
  • Omacap : le point sur les mycoplasmes caprines
  • Crédit mutuel : les solutions d’accompagnement à l’installation.

15 heures

  • Rexcap –CRDC : les valorisations économiques possibles en filière viande caprine
  • Comptoir des plantes : santé de la chèvre : comment changer de cap ?
  • Jouffray-Drillaud : conduite d’exploitation de la luzerne et retour sur investissement de l’éleveur.

 

Les deux jours, à 14 h 30 et 15 h 30 sur le stand de la MSA: gestion du stress et récupération rapide ; détente mentale pour un relâchement physique.

 

(Le programme est susceptible d'être modifié. Reportez-vous sur le site www.caprinov.fr pour plus de précisions)

Les plus lus

L’équipe d’Holland Goats comprend les propriétaires Lianne et Harm Jan Brouwer (à gauche) et le salarié Allard Vlastuin (à droite). Bas van der Heiden (deuxième à ...
Un bâtiment tout confort pour élever et exporter les chevrettes hollandaises
Holland Goats élève entre 1 500 et 1 800 chevrettes chaque année. C’est aussi de là que partent environ 4 000…
Affiche du film Les Chèvres !
Dany Boon défend une chèvre au cinéma
En salle le 21 février, le film "Les chèvres !" raconte l'histoire loufoque de l'improbable procès d'une chèvre au 17e siècle.…
Grégory Gilbert, éleveur dans la Sarthe, aide une chèvre à mettre bas.
« Une moyenne à 800 000 cellules avec 40 % de chèvres en lactation longue »
À l’EARL Chevr’Auvers dans la Sarthe, un soin tout particulier est porté à la qualité du lait de chèvre. Nicole Pradel et Gregory…
Un logement adapté à l’élevage des chevrettes
Un logement adapté à l’élevage des chevrettes
Les chevrettes ont des besoins spécifiques d’ambiance, de surface disponible et d’aménagements des aires de vie. Qu’elles …
Pesée des chevrettes
Un an pour faire une chèvre
Depuis sa naissance jusqu’à sa première mise bas, la chevrette va se développer et prendre du poids rapidement. Sept étapes pour…
Chevrettes Saanen en bâtiment
Raisonner le renouvellement du troupeau laitier caprin
Renouveler le troupeau en interne impose de choisir les chevrettes qui feront les bonnes futures laitières, puis de définir le…
Publicité
Titre
Je m'abonne
Body
A partir de 89€/an
Liste à puce
Accédez à tous les articles du site Réussir Chèvre
Consultez les revues Réussir Chèvre au format numérique, sur tous les supports
Ne manquez aucune information grâce à la newsletter Réussir Chèvre