Aller au contenu principal

Trophées de l’Excellence Bio 2022 : qui sont les lauréats ?

Parmi les 16 finalistes retenus par le jury des Trophées de l’Excellence Bio, deux lauréats France-Konjac et La Truitelle seront récompensés lors du SIMA 2022 le 7 novembre.

© Trophée de l'Excellence Bio

Le 7 novembre prochain, les lauréats de la 9ème édition des Trophées de l’Excellence bio seront récompensés lors du Sima 2022, à Paris Nord Villepinte, qui intègre pour la première fois un village Tech&Bio.

Ce concours national, co-organisé par le Crédit Agricole et l’Agence Bio, récompense depuis 2008 des projets innovants, prometteurs et exemplaires de l’ensemble de la filière biologique.

 

Parmi les 16 finalistes retenus par le jury présidé par Alexia Rey, co-fondatrice et dirigeante de NeoFarm, deux lauréats se sont distingués : France-Konjac et La Truitelle. Un prix de 6 000 euros leur sera remis.

Deux coups de cœur ont su emporter la faveur du jury et recevront quant à eux 1 500 euros : les Herbes Folles et Amel’En Vrac. La remise des prix se déroulera sur le stand du Crédit Agricole.

Nhung Nguyen-Deroche pour France-Konjac

Catégorie producteurs

Chercheuse en biologie, Nhung Nguyen-Deroche entend créer la 1ère filière de konjac en France. Elle ambitionne de démocratiser ce produit surprenant qui recèle de nombreuses vertus. 

La spécificité du projet réside dans un mode de production inédit pour la filière : un procédé très peu énergivore, biologique et qui conserve la totalité des propriétés nutritionnelles de la plante.

 

 

 

François Isambert pour La Truitelle

Catégorie transformateurs

Devenir la première solution « poisson durable » en épicerie salée haut de gamme, c‘est le projet ambitieux que porte le fondateur, François Isambert. À base de truitelles (jeunes truites), cette entreprise engagée dans l’économie sociale et solidaire crée les 1ères conserves de petits poissons labellisées AB. Des ingrédients aromatiques (aneth, poivre, piment, huiles...), à l’alimentation des truitelles, en passant par les matériaux utilisés : tout le cycle de production est étudié pour respecter la biodiversité marine et terrestre, tout en égayant nos papilles dans un packaging soigné.

 

Sous-titre
Vous êtes abonné(e)
Titre
IDENTIFIEZ-VOUS
Body
Connectez-vous à votre compte pour profiter de votre abonnement
Sous-titre
Vous n'êtes pas abonné(e)
Titre
Créez un compte
Body
Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout Réussir Bio.

Les plus lus

CartoBio, cartographie interactive des parcelles bio
Où se situent les cultures bio dans votre commune ?
 L’Agence Bio présente au salon des Maires un outil interactif grand public permettant de visualiser les parcelles agricoles bio.
Preview image for the video "Ce samedi 29 octobre, vente d’ail à la ferme, nous vous attendons nombreux".
« Les acheteurs font les difficiles », Gaël Blard obligé de vendre 13 tonnes d'ail bio en direct
Portail Reussir
Une partie de sa production d’ail a été retoquée par la grande distribution. Sur 38 tonnes au total, 13 tonnes ne seront pas…
Nouvelle -Aquitaine : Bordeaux Métropole veut développer la production bio sur son territoire
Fruits et Légumes
Objectif : 50% des surfaces agricoles métropolitaines prévues en agriculture biologique à l'horizon 2030. La démarche est…
Nouvelle-Aquitaine : Le Marché de Léopold ouvre son nouveau concept de magasin
Fruits et Légumes
Baptisé « Leopold », le magasin situé en Charentes-Maritimes, préfigure la consommation bio de demain, pour le PDG de l’enseigne…
Le porc bio appelle l’État au secours
Les Marches
Le porc bio en France est en crise. Les professionnels demandent un plan d’aides d’urgence à l’État.
Bio : Ne vous « désengagez [pas] du marché bio », le cri d'alerte du Synabio, de la Fnab et de Forébio à la grande distribution
Les Marches
Dans une lettre ouverte adressée aux dirigeants de sept enseignes (Leclerc, Coopérative U, Carrefour, Auchan, Casino, Intermarché…
Publicité